Ile Maurice: Sur l'île Maurice, des pluies précoces provoquent les premières inondations

Les intempéries sont arrivées plus tôt que prévu cette année. À peine les fêtes de fin d'année terminées, une partie de la population a été surprise par des averses et ses conséquences : les inondations. Ni les habitants, ni les autorités n'étaient préparés à la précocité des pluies d'été.

S'il n'existe pas à proprement dit de saison pluvieuse à Maurice, il est néanmoins d'usage que les Mauriciens se préparent à des périodes très arrosées en février et mars, avec des risques d'inondations sérieux comme celles de mars 2013, de triste mémoire.

Cet été la population a assisté à un triple événement inhabituel. Hiver prolongé jusqu'en septembre, puis le mois de novembre le plus aride jamais enregistré, et en ce moment un épisode pluvieux inattendu. Ce qui a obligé la station météo à émettre dès le 6 janvier des avis de fortes pluies.

Le phénomène précoce a généré des inondations et des chutes d'arbres. Les services d'urgences n'étaient pas préparés pour un tel scénario en début d'année, d'autant plus qu'il y a peine neuf mois, ils étaient sur les rotules pour les mêmes raisons.

Le dérèglement du temps met de nouvelles pressions sur les services d'urgence. Bien rodés pour intervenir en période cyclonique, ils doivent désormais se réadapter pour faire face à épisodes pluvieux potentiellement dévastateurs dans l'île.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X