Congo-Kinshasa: Le prix du carburant à la pompe augmente

www.sudonline.sn

Dans l'immense République démocratique du Congo (RDC), les usagers éprouvent des difficultés à se ravitailler en essence dans certaines provinces de l'est du pays depuis quelques semaines. Le gouvernement a dépêché ses équipes en province.

Depuis deux semaines, les files sont quasi-permanent devant les stations services de Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga. Même constat dans le Lualaba, deux provinces riches en minerais.

Le litre d'essence est passé de 1 à 2 dollar... voire plus. Les automobilistes constatent la rareté du carburant. D'après un communiqué du ministère des Hydrocarbures, la pénurie observée s'explique par le fait que les marketeurs locaux recourent à une sorte de rationnement, c'est-à-dire une vente au compte-goutte.

Certains opérateurs pétroliers éprouvent des difficultés de trésorerie et respectent difficilement leurs engagements envers l'État. Le ministère ajoute : " Il y a aujourd'hui une sorte de chantage à l'endroit du gouvernement auprès duquel ils exigent le paiement du manque à gagner ainsi que la révision des prix à la pompe suite à la hausse du baril. "

Dans la province du Maniema, la délégation dépêchée par le gouvernement dit avoir noté une hausse encore plus vertigineuse du prix à la pompe.

Selon la presse locale de cette province enclavée, le litre d'essence y est passé de 2 dollars à plus de 6 dollars.

D'après le communiqué du ministère, le litre d'essence en temps normal se vendait à environ 2 dollars sur le territoire, mais suite à cette pénurie, il est passé du simple au double, se négociant jusqu'à 3,5 dollars. L'équipe gouvernementale se félicite d'avoir réussi à faire baisser ce prix à 2,5 dollars.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X