Sénégal: Secteur moderne hors administration publique - Un peu plus de 7 employés sur 10 sont des permanents

L'analyse de la répartition du nombre d'employés dans le secteur moderne hors administration publique, selon le statut dans l'emploi, révèle une prédominance des permanents au troisième trimestre 2021. C'est ce que révèle l'Agence nationale de la statistique et de la démographie (Ansd) dans une enquête sur l'emploi la rémunération et les heures de travail (Eerh).

"En effet, un peu plus de 7 employés sur 10 dans le secteur moderne sont des permanents. Par ailleurs, suivant le type d'activité (cf. tableau 2), il est noté une prédominance de l'emploi permanent dans la totalité des branches d'activités étudiées. Il convient tout de même de noter un recours assez important à des saisonniers dans les activités de fabrication (46,1%), l'enseignement (42,0%), les services de soutien et de bureau (41,5%) et les industries extractives (40,7%) ", révèle l'Ansd.

Selon l'Ansd, la répartition du nombre d'employés permanents suivant la catégorie socioprofessionnelle, au troisième trimestre 2021, laisse apparaitre une prédominance des ouvriers (47,7%) dans le secteur moderne hors administration publique. Ils sont suivis des techniciens, agents de maitrise et ouvriers qualifiés qui représentent 33,8% des permanents. Les techniciens supérieurs et cadres moyens ainsi que les cadres supérieurs sont les moins représentés avec des proportions respectives de 9,2% et de 9,3%.

L'analyse suivant le secteur d'activités montre également une prépondérance des ouvriers dans tous les sous-secteurs de l'industrie hormis ceux de " l'électricité et de gaz " et de " l'eau ", où il est noté une prédominance des " techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés " avec des proportions respectives de 60,9% et 48,3%. Par ailleurs, plus de deux employés sur trois, dans la construction (67,6%), sont des ouvriers. De même, dans le secteur du commerce, 48,1% des permanents sont de cette catégorie socioprofessionnelle au troisième trimestre 2021. Dans les services, il est noté une certaine hétérogénéité suivant le sous-secteur.

En effet, l'effectif des ouvriers est plus important dans l'hébergement et la restauration (80,6%), les activités des services de soutien et de bureau (71,7%), les activités artistiques, sportives et récréatives (62,7%), les activités immobilières (54,5%), les activités spécialisées, scientifiques et techniques (37,7%), ainsi que les activités pour la santé humaine et l'action sociale (43,6%), tandis que, les techniciens, agents de maîtrise et ouvriers qualifiés sont les plus représentés dans les activités financières et d'assurance (62,6%), du transport et de l'entreposage (40,3%), de l'enseignement (36,7%) ainsi que de l'information et de la communication (32,0%).

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X