Afrique Centrale: CEEAC - Brazzaville accueille la réunion du Copax sur la sécurité et la paix

La réunion du Conseil de paix et de sécurité de l'Afrique centrale (Copax) relative aux questions de paix et de sécurité, notamment la présentation et l'adoption du rapport des chefs d'états-majors généraux, s'est tenue le 15 janvier à Brazzaville.

Placée sous le patronage du ministre en charge de la Défense nationale du Congo, Charles Richard Mondjo, la rencontre a réuni tous les chefs d'états-majors généraux, commandants en chef/ directeurs généraux de police et de gendarmerie ainsi que des hauts responsables des ministères de la Défense de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEEAC). Ils ont planché sur les questions de paix et de sécurité, notamment la présentation et l'adoption du rapport des chefs d'états-majors. Les partcipants ont également examiné et adopté les projets d'ordre du jour et le programme de la réunion des ministres du Copax.

Dans son discours d'ouverture, le ministre congolais en charge de la Défense nationale, Charles Richard Mondjo, représentant le président du Conseil des ministres de la CEEAC, s'est appesanti sur l'importance de ces assises. " Cette réunion a donc vocation de développer toutes les stratégies nécessaires à l'accroissement des capacités opérationnelles de la Force en attente de la CEEAC, qui est une réponse concrète au défi de la paix et un instrument indispensable à la résolution des crises présentes et à venir... ", avait-il indiqué.

A son tour, le président de la Commission de la CEEAC, l'ambassadeur Gilberto Da Piedade Verissimo, louait le climat de sécurité qui prévaut dans la région, en dépit de quelques poches d'insécurité. " En ce début de 2022, le constat général qui se dégage est que la situation politique dans notre espace communautaire demeure stable, malgré la persistance de la crise sanitaire. Toutes les élections prévues dans la région au courant de l'année dernière se sont tenues dans un environnement globalement pacifique et apaisé ", a-t-il souligné. Il a aussi noté les efforts consentis par les pays sur les zones où l'insécurité persiste. Selon lui, des mesures courageuses et efficaces ont été prises par les Etats membres pour contenir les menaces et à terme les enrayer.

Il sied de noter que le segment Copax n'a plus fonctionné depuis environ une dizaine d'années en raison de nombreuses crises. Aussi, la présente réunion du comité de défense, de sûreté et sécurité est la première du genre après la réforme institutionnelle intervenue en 2019.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X