Congo-Brazzaville: Formation professionnelle - Le PDCE déploie 2 500 jeunes auprès des maîtres artisans

Une délégation du Projet de développement des compétences pour l'employabilité (PDCE) a visité, le 17 janvier, à Brazzaville des centres où jeunes filles et garçons vulnérables bénéficieront gratuitement d'une formation à un métier de leur choix.

Agés de 16 à 24 ans, 2500 jeunes vulnérables sont, en effet, déployés auprès des maîtres artisans des villes de Brazzaville et Pointe-Noire. Ils profiteront d'une formation sur la base des référentiels conçus par le PDCE avec l'appui d'Expertise France.

Les filières concernées sont, entre autres, la couture, la coiffure, la broderie, la pâtisserie, l'arboriculture, l'aviculture, la cuisine, le service de restauration, la transformation des produits carnés-laitiers et halieutiques et la transformation des produits végétaux. " Je suis très contente de côtoyer enfin le domaine de mes rêves. Je pense que cette formation est une grande porte qui s'ouvre à nous et nous devrons tout donner pour en tirer profit. Merci beaucoup au PDCE ", a indiqué Louzolo Bienvenue, une apprentie en arboriculture.

Delaunay Ntsiloulou, ancien bénéficiaire des formations du PDCE et aujourd'hui président de la Coopérative avicole pour développement des compétences et de l'entrepreneuriat, a abondé dans le même sens pour inviter les apprenants à plus de dynamisme.

Une équipe de suivi-technico-pédagogique effectuera régulièrement des descentes dans les lieux d'encadrement afin non seulement d'inspecter ces jeunes mais aussi les formateurs puisque ces derniers ont été choisis par le PDCE après évaluation de leur plateau technique.

Pour s'assurer du bon début de la formation, une délégation conduite par Hyacinthe Ehoussy Dangabot, conseiller du ministre de l'Enseignement professionnel; et d'Auxence Léonard Okombi, coordonnateur du PDCE, a visité quelques centres de Brazzaville afin de s'imprégner de la faisabilité des formations. Dans l'un des sites de restauration, la délégation a eu droit à un repas préparé par les apprenants. Un véritable motif de satisfaction pour elle.

Notons que le PDCE a déjà lancé les formations des jeunes affectés dans les centres de formation publics et privés. Les bénéficiaires de ces formations de six à neuf mois ont été choisis sur la base d'un processus de transparence impartial, en fonction des critères de vulnérabilité et des motivations exprimées pendant leur enrôlement.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X