Algérie: De Mistura doit agir pour garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination

Alger — Le militant des droits de l'Homme et des peuples, Mahrez Lamari, a appelé l'envoyé personnel du Secrétaire général de l'ONU au Sahara occidental, Staffan de Mistura, à agir pour garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination, rappelant la position constante de l'Algérie en faveur de la défense des droits des peuples à disposer d'eux-mêmes.

L'ancien président du Comité algérien de solidarité avec le peuple sahraoui (CNASPS) assure, en outre, que "le peuple sahraoui est en droit d'attendre de la communauté internationale un soutien plus ferme et une action plus résolue en vue de l'exercice de son droit à l'autodétermination".

"Le SG de l'ONU, vous-même Monsieur De Mistura (...) (et) le Conseil de sécurité de l'ONU, vous devez tous faire de cet objectif une priorité de votre action", a-t-il souligné.

Lire aussi: Sahara occidental: l'ONU, partie au conflit aux côtés du Maroc

"Après vos premiers contacts directs en tant qu'envoyé et représentant personnel du SG de l'ONU, avec les deux parties au confit, le Royaume du Maroc et le Front Polisario, les souffrances du peuple sahraoui vous interpellent", a-t-il également insisté.

Le militant des droits de l'homme et des peuples a notamment appelé Staffan de Mistura à ne pas "compromettre" sa crédibilité et altérer son image de prestige, relevant que "tout regard silencieux et complaisant ne fera que nourrir l'injustice et l'impunité".

"Vous venez de visiter le Royaume du Maroc où vous avez certainement confirmé encore une fois le constat malheureux de la politique d'obstruction et d'arrogance du Maroc qui ne cesse de défier la communauté internationale (...) tout en poursuivant ses violations systématiques des droits de l'homme dans les territoires occupés du Sahara occidental pour faire taire les aspirations légitimes du peuple sahraoui à exercer son droit légitime à l'autodétermination", a-t-il dit.

Lire aussi: Le peuple sahraoui attaché à son droit à la liberté et à l'indépendance

S'adressant toujours à De Mistura, M. Lamari a indiqué que son statut de diplomate chevronné le renseigne "sur la position inchangée de l'Algérie dans ce conflit, à savoir une position conforme à la légalité internationale, celle permettant au peuple sahraoui de jouir de son droit inaliénable et imprescriptible à l'autodétermination".

La position de principe de l'Algérie, poursuit le militant, "est constante, claire, cohérente et sans ambiguïté. Elle est basée sur la défense des droits des peuples à disposer d'eux-mêmes".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X