Madagascar: Ampasampito - Deux enfants meurent dans un éboulement

Une partie de clôture en brique d'un institut à Ampasapito s'est abattue sur la maison d'une famille, lundi peu avant 23h30. Un garçon et sa sœur y ont trouvé la mort.

DIX pertes en vie humaine liées aux éboulements dans la capitale ont été enregistrées par le bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC), hier. Deux enfants d'une famille vivant dans une maison en sachet au bord de la route d'Ampasampito vers Nanisana figurent parmi les victimes. Le garçon était âgé de 3 ans et sa sœur, 8 ans.

Une partie de clôture en brique d'un institut a chuté sur leur habitation située à quelques mètres en bas pendant la pluie diluvienne de lundi. Leur sœur aînée, âgée de 12 ans, a été envoyée à Météo pour chercher à manger, cette nuit-là. A son retour, vers 23h30, elle a été surprise de voir leur case emportée par l'éboulis. Sa famille était bloquée sous les gravats.

Les appels au secours de la fille ont réveillé les riverains. Ceux-ci se sont efforcés de déterrer les victimes avec les moyens du bord en attendant les sapeurs-sauveteurs. Au bout d'une heure et demie, le fokonolona et les pompiers sont parvenus à retirer les deux enfants et leurs parents des décombres. A ce moment-là, le petit garçon ne respirait plus. Du sang sortait de sa bouche et de son nez. La fillette a été rapidement conduite à l'hôpital, mais elle a rendu l'âme en cours d'évacuation, a-t-on indiqué. Leur mère a été blessée à la poitrine si son mari a été sérieusement touché au dos. Ils se trouvent maintenant soignés à l'hôpital. Les corps des défunts ont été transférés à la chambre mortuaire.

D'après l'inspection effectuée dès le matin par les sapeurs-pompiers et la police nationale du troisième arrondissement, il reste encore une partie du mur qui menace de s'écrouler. Or, trois maisons en bois des familles défavorisées sont construites juste en dessous. L'entourage leur a déjà conseillé de quitter immédiatement les lieux et de trouver un logement provisoire. D'ailleurs, l'endroit où ils habitent est accidenté. Il présentera toujours un risque tant que la pluie torrentielle continuera de tomber.

Bilan

Dix décès à cause de l'effondrement de murs et de maisons : quatre à Avaradrano, un à Ambohidempona, deux à Manjakaray, un à Ambohidroa et deux à Ampasampito.

Noyade : un

Blessé dans un éboulement : un à Ambohidroa

Nombre de sinistrés : cinq cent vingt-cinq

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X