Maroc: L'ensemble des secteurs sont concernés par la diffusion de l'usage des TIC (Mme Mezzour)

Rabat — Tous les secteurs d'activité sont concernés par la diffusion de l'usage des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC), a indiqué, mercredi à Rabat, la ministre déléguée chargée de la Transition numérique et de la réforme administrative, Ghita Mezzour.

"Qu'il s'agisse de l'agriculture, du commerce, des services ou de l'industrie, tous les secteurs d'activité sont concernés par la diffusion de l'usage des TIC", a souligné Mme Mezzour, lors d'un atelier de restitution virtuel, dédié à la présentation de l'avis du Conseil économique, social et environnemental (CESE) intitulé "vers une transformation digitale responsable et inclusive".

Le volet de l'administration numérique, a-t-elle poursuivi, n'a pas été à l'écart de cette tendance, faisant remarquer que plusieurs avancées sectorielles ont été enregistrées en matière de digitalisation.

Certaines administrations ont même franchi des étapes importantes et ont réussi à offrir aux citoyens des services de qualité, a-t-elle dit à cet effet.

Néanmoins, les e-services déployés ne sont pas à la hauteur des attentes des citoyens et des entreprises, et ce en raison notamment de l'absence de digitalisation de bout en bout des parcours usagers et du manque d'intégration des services numériques, a fait remarquer la ministre.

Mettant en avant le fort potentiel du digital au Maroc, Mme Mezzour a relevé que l'économie numérique aujourd'hui est l'une des économies les plus importantes, précisant que celle-ci vaut des milliards de dollars.

Elle a, dans ce sillage, relevé que le rapport du CESE préconise des mesures transformatrices qui ne peuvent qu'appuyer la dynamique du développement du digital dans laquelle s'est engagé le Royaume, notant que le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, a déployé des politiques coordonnées en vue de favoriser le développement du numérique.

La ministre a en outre mis en exergue la nécessité de recourir aux technologies digitales pour augmenter l'efficacité, promouvoir la qualité des services rendus et booster l'économie, insistant sur la nécessité de généraliser l'administration électronique selon une approche intégrée.

Mme Mezzour a également noté que les changements induits par les stratégies et les feuilles de routes qui ont été lancées pour promouvoir le digital au Maroc ont rendu possible d'importants progrès, tant en matière de développement d'infrastructure numérique et de généralisation de l'accès des usages digitaux au sein des populations, qu'en termes de dynamisation des secteurs économiques.

Élaboré dans le cadre d'une auto-saisine, l'avis du CESE traite d'une thématique qui constitue de plus en plus un enjeu majeur pour l'avenir de notre pays. Véritable levier de transformation et d'accélération, la digitalisation favorise l'amélioration de la qualité des interactions entre citoyens et administrations, l'augmentation de la productivité et de la compétitivité de l'économie en plus de contribuer à réduire les inégalités sociales et spatiales.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X