Maroc: L'opinion des Marocains sur les prestations administratives, les droits de l'Homme et les services de l'enseignement s'est dégradée

Les ménages estiment que la protection de l'environnement et les services de santé se sont améliorés en 2021, selon le HCP

L'opinion des ménages marocains sur l'évolution de la qualité des prestations administratives, des services de l'enseignement et la question des droits de l'Homme s'est détériorée au cours de l'année 2021.

C'est ce qui ressort de l'enquête de conjoncture du Haut-commissariat au plan (HCP) qui, outre l'évolution des indicateurs trimestriels de la conjoncture, s'est aussi intéressée " à la perception par les ménages de certaines composantes de leur environnement dont la variabilité n'est pas significative d'un trimestre à l'autre ", comme l'a expliqué l'institution publique dans sa note d'information publiée récemment.

D'après les résultats de cette enquête, dont nous avons récemment relevé les principaux enseignements, " 55,2% des ménages perçoivent une amélioration de la qualité des prestations administratives contre 20,8% qui perçoivent sa dégradation ". Comme l'a ainsi relevé le Haut-commissariat dans sa note d'information, " le solde qui résume cette opinion a enregistré 34,4 points contre 40,6 points enregistré en 2020 ". Le même constat peut être fait en ce qui concerne la situation des droits de l'Homme, puisque 18,2% des ménages sondés estiment que la situation des droits de l'Homme s'est dégradée au cours de l'année précédente contre 15,8% enregistré en 2020. Au final, le solde relatif à cet indicateur a chuté à 24,1 points en 2021 au lieu de 26 points en 2020.

Dans son enquête, le Hautcommissariat a sondé également les ménages sur les services de l'enseignement. Il en ressort que 56,9% contre 21,5% des ménages ont ressenti une dégradation de la qualité de ceux-ci. En conséquence, " le solde relatif à cet indicateur est passé de moins 29 points en 2020 à moins 35,4 points en 2021 ". Les résultats de l'enquête du Haut-commissariat montrent, en revanche, que la perception des ménages s'est améliorée en ce qui concerne la protection de l'environnement et la qualité des services de santé.

En effet, il ressort de cette étude que le solde relatif à la protection de l'environnement a enregistré 35,7 points au terme de l'année 2021 au lieu de 32 points en 2020. Comme l'a relevé le Hautcommissariat dans sa note, " 52,7% contre 17% des ménages perçoivent que la qualité de la situation en matière de protection de l'environnement s'est améliorée " au cours de l'année dernière. La même tendance a été observée en ce qui concerne l'évolution de la qualité des services de santé, puisque l'opinion des ménages sur cet indicateur s'est améliorée en 2021 par rapport à 2020.

En effet, 61 % des ménages ont perçu une dégradation de la qualité des services de santé au cours de l'année dernière contre 15,1% qui ont perçu son amélioration. Comme l'a rappelé l'institution publique, ces proportions étaient de 60,2% et 11,4% respectivement en 2020. Ainsi, " le solde relatif à cet indicateur est passé à moins 45,9 points contre moins 48,9 points en 2020 ", a-telle déduit. Notons qu'en plus des indicateurs trimestriels, le Haut-commissariat au plan calcule à la fin de chaque année le solde relatif à la perception par les ménages de certaines composantes de leur environnement dont la variabilité n'est pas significative d'un trimestre à l'autre.

Pour rappel, les résultats de l'enquête du HCP ont montré que la confiance des ménages a enregistré une dégradation au quatrième trimestre de 2021, par rapport au trimestre précédent et une stabilité par rapport au même trimestre de l'année précédente. Selon le HCP, "l'indice de confiance des ménages s'est établi à 61,2 points, enregistrant une dégradation par rapport au trimestre précédent où il a été à 65,5 points et une stagnation par rapport au même trimestre de l'année précédente".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X