Soudan: Les violations graves contre les enfants au pays doivent cesser (UNICEF)

Manifestation à Khartoum
20 Janvier 2022

Au moins neuf enfants ont été tués et 13 blessés dans des violences au Soudan depuis octobre 2021, a indiqué jeudi le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), affirmant que " les violations graves contre les enfants soudanais doivent cesser ".

" Neuf enfants ont été tués lors de manifestations, principalement à Khartoum, et 13 autres ont été blessés ", a déclaré dans un communiqué, Ted Chaiban, Directeur régional de l'UNICEF pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord, ajoutant que " des enfants ont été même touchés par les attaques fréquentes contre les installations médicales ".

Selon l'agence onusienne, plus de 120 violations graves contre des enfants ont été vérifiées à travers le Soudan depuis le coup d'État militaire du 25 octobre dernier. " La plupart des violations concernaient des adolescents ".

Cette répression n'épargne pas les plus jeunes. " Des garçons et des filles âgés d'à peine 12 ans ont été placés en détention ", a ajouté M. Chaiban.

L'UNICEF réitère donc son appel aux autorités soudanaises pour qu'elles protègent les enfants du Soudan contre les atteintes et la violence à tout moment.

Pour l'UNICEF, les enfants ne sont pas une cible

" Les enfants ne sont pas une cible, y compris pendant les conflits ou les événements politiques ", a conclu le responsible de l'UNICEF, insistant sur le fait que " l'usage excessif de la force contre les civils, y compris les enfants, doit cesser ".

Par ailleurs, les services de la Haute-Commissaire aux droits de l'homme, Michelle Bachelet, ont indiqué mardi dernier que des manifestants pacifiques sont tués ou blessés presque quotidiennement par les forces de sécurité.

Pour la seule journée de lundi, les forces de sécurité ont brutalement dispersé des manifestants à Khartoum, faisant sept morts et blessant des dizaines de manifestants par balles réelles.

C'était l'une des journées les plus meurtrières depuis le début de la contestation contre le pouvoir militaire. En tout, depuis le putsch du 25 octobre, 71 manifestants ont été tués.

" Des statistiques crédibles du Comité central des médecins soudanais montrent que 71 personnes ont été tuées et plus de 2.200 blessées par les forces de sécurité de l'État lors de manifestations depuis le coup d'État du 25 octobre 2021 ", avait déclaré, lors d'un point de presse mardi à Genève, une porte-parole du HCDH, Ravina Shamdasani. Sur ce total, 17 ont été tuées depuis le début de l'année.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.