Congo-Kinshasa: Commémoration du 21ème anniversaire de la mort de Laurent-Désiré Kabila - Willy Kaulu prêche aux congolais l'idéologie de l'auto-prise en charge

A l'occasion de la commémoration, le dimanche 16 janvier 2022, de l'assassinat de Mzee Laurent-Désiré Kabila, 3ème président de la République Démocratique du Congo, le président du collectif de compagnons de Laurent -Désiré Kabila, Willy Kaulu et l'ensemble de ses collaborateurs ont demandé à la population congolaise d'acquérir l'idéologie du Mzee en parlant de l'auto-prise en charge par les congolais eux-mêmes, vision de Laurent- Désiré Kabila pour le peuple congolais car le Congo a plusieurs ressources auxquelles les congolais peuvent s'approprier pour leur développement ainsi que celle de la République toute entière.

Tels sont les propos tenus ce samedi 15 janvier par le président du collectif, Willy Kaulu, en rapport avec cette date commémorative de l'assassinat de l'ancien président de la République Démocratique du Congo.

De son vivant, l'esprit de l'auto-prise en charge était le souci majeur du 3e président, le libérateur des congolais, l'homme du peuple, Laurent-Désiré Kabila.

"Les gens doivent s'approprier de l'idéologie de Mzee Laurent-Désiré Kabila. Nous devons effectivement nous prendre en charge sur tous les plans, nous devons travailler pour le développement de ce pays, nous devons tout faire pour que le Congo puisse jouir de ses ressources, richesses. Il y a des exemples, avec le service national, c'était une certaine prise en charge sur le plan alimentaire", a indiqué Willy Kaulu président du collectif des compagnons de Mzee, en montrant ce que tous les congolais ayant l'amour de leur partie pouvaient faire pour l'amélioration des conditions de vie de tous les congolais et du développement de la RDC.

Il y a lieu de signaler que Willy Kaulu a profité de cette même occasion pour demander au gouvernement de la RDC un renfort au sein de structures laissées par Laurent-Désiré Kabila et de mettre en place d'autres structures permettant aux congolais de s'auto-prendre en charge comme a toujours été l'idéologie du soldat du peuple Mzee Laurent-Désiré Kabila.

"Mzee l'a démontré, dans peu de temps, que nous n'avions pas besoin de l'aide financière extérieure. Les institutions de Breton Wood n'étaient pas en partenariat avec nous à l'époque de Mzee, mais nous payions nos fonctionnaires. Mzee est parti sans nous laisser avec une dette internationale. Je crois qu'on devrait du moins renforcer les différentes structures que Mzee avait déjà entamées, qui puissent nous amener à une certaine auto-prise en charge d'une manière générale, dans les différents domaines. Il y a eu le service national, il y a eu des cantines populaires,... ", a conclu Willy Kaulu.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X