Afrique: CAN Cameroun 2021 - Et un séisme emporta les fennecs d'algérie, tenants du titre

Les éléphants de la Cote-d'Ivoire célébrant leur victoire face aux Fennec de l'Algerie.
20 Janvier 2022
analyse

Au soir du 20 janvier 2022, les matchs de la phase de groupes de la 33e édition de la CAN Cameroun 2021, ont été bouclés. La grosse sensation est venue de Douala où l'on retiendra ce séisme dans le groupe E avec l'élimination du champion en titre, l'Algérie.

Ainsi, après moult tergiversations et débats sur le glissement voire l'annulation de cet évènement majeur du football africain, il a pu prendre effectivement son envol le 9 janvier 2022 dans une superbe enceinte du stade Olembé de Yaoundé où, pour l'ouverture, les Lions indomptables ont pris le dessus sur les Etalons qui les ont mis en difficulté pendant longtemps avant de craquer par 2 buts à 1.

Le marathon venait donc d'être lancé pour les 24 nations de football venues au pays de Roger Milla, Samuel Eto'o fils ou encore Joseph Antoine Bell, Rigobert Song, pour détrôner les Fennecs d'Algérie lors de l'apothéose le 6 février prochain. Ce fut une entame de compétition timide pour certaines équipes et en fanfare pour d'autres.

Alors que les Lions indomptables, figurant parmi les favoris avec l'avantage d'être les hôtes du tournoi, démarrent par une victoire, c'est l'Algérie du capitaine Ryad Marhez, qui cale en réalisant un nul vierge face à une modeste formation de la Sierra Leone même pas classée parmi les outsiders.

Un résultat qui a suscité quelques commentaires avec de grosses interrogations sur cette contre-performance de l'équipe favorite numéro un de la CAN 2021.

Tout en se disant que nous étions encore à la première journée, voilà que lors de leur deuxième sortie, les Fennecs, emmenés par tous leurs joueurs du moment, tombent comme un fruit mûr par 1 but à 0 devant une autre modeste équipe qu'est le Nzalang national de la Guinée Equatoriale.

Du coup, c'est la bérézina pour l'hyper favori qui occupe la dernière place au classement du groupe E avec 1 point derrière la Côte d'Ivoire (4 points), la Guinée Equatoriale (3 points) et la Sierra Leone (2 points).

Au bord du précipice, les Algériens se devaient de venir à bout des Eléphants mais là encore, l'équipe des Fennecs n'a rien pu faire devant des Ivoiriens qui ont sorti le grand jeu et montré qu'il faudra désormais compter avec eux.

Pour l'instant, les Super Eagles confirment leur statut pendant que les Eléphants se signalent

Au-delà de cette contre-performance algérienne, il ne faut pas manquer d'évoquer la déconvenue des Black stars du Ghana. Un nul et deux défaites, surtout celle devant la plus modeste équipe du tournoi, les Comores, qui fut inédite.

Ce qui a provoqué le courroux des autorités ghanéennes qui ont exigé que l'ensemble des joueurs transitent par Accra afin de rendre compte avant de rejoindre leurs clubs respectifs. Ces mauvais résultats ouvrent ainsi la voie à bien d'autres favoris et outsiders comme les Super Eagles du Nigeria dont le beau parcours au premier tour, est salué par tous les observateurs avertis du football africain.

Figurant parmi les favoris comme c'est le cas à chaque édition, les Nigérians confirment, pour l'instant, leur statut, après avoir dominé un des favoris que sont les Pharaons d'Egypte par 1 but à 0 et aligné par la suite deux autres victoires.

Un sans-faute qu'aucune autre formation n'a réussi dans cette compétition lors de la phase de groupes et qui fait du Nigeria, un potentiel candidat à la succession de l'Algérie, avec des joueurs comme le capitaine Ekong, ou encore Victor Moses, Frank Onyeka, Wilfred Ndidi, Moses Simon, Kelechi Iheanacho.

Il faut aussi relever la bonne tenue d'un favori nommé Lions de l'Atlas du Maroc qui tient dans le rang, des équipes qu'on pourrait retrouver sans surprise dans le sprint final comme les Lions indomptables du Cameroun ou encore, les Lions de la Teranga du Sénégal.

Ces derniers, très attendus dans ce tournoi tout comme l'Algérie pour le sacre continental, ont été poussifs tout au long de leur parcours en phase de groupes. A côté de ces favoris, on ne peut oublier la belle équipe des Aigles du Mali ou encore les Eléphants de Côte d'Ivoire.

En effet, pour leur dernière sortie, les Ivoiriens ont été plus que flamboyants devant des Algériens tétanisés. On n'attend plus que les matchs des huitièmes de finale qui démarrent ce dimanche 23 janvier 2022 et qui vont encore restreindre le nombre de prétendants.

Mais l'adversaire Covid-19 ne manquera sans doute pas de mettre en difficulté certaines formations. Il faut la prendre en compte dans ce nouvel environnement du football.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X