Mali: Le Président togolais Faure Eyadema fait un voyage discret à Bamako après l'entretien téléphonique Guterres - Assimi Goita

Colonel Assimi Goïta

Le dossier sur la crise malienne, suite au durcissement des sanctions de la CEDEAO contre le Mali prend un nouveau tournant. Après l'entretien téléphonique d'une trentaine de minutes entre le Secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres et le Président de la transition Assimi Goita, selon des informations exclusives obtenues par Confidentiel Afrique, le Chef de l'État togolais, Faure ÉYADEMA s'est rendu discrètement à Bamako par vol spécial pour échanger avec le locataire du palais Koulouba Assimi Goita.

Selon nos informations, le Président Faure ÉYADEMA a pu décrocher un réexamen du dossier de la crise malienne, suite aux échanges qu'il a eus avec le Colonel Assimi GOITA. Cette visite discrète dans la capitale malienne intervient après le coup de fil Goita- Guterres d'hier dans la soirée.

Selon des indiscrétions parvenues à Confidentiel Afrique, les autorités maliennes ont pris l'option de revenir au tour de la table avec un chronogramme raisonnable de deux ans, date butoir de la tenue des élections présidentielles maliennes.

Confidentiel Afrique a appris que le Secrétaire général Antonio Guterres avant de câbler l'homme fort de Bamako s'était entretenu la veille avec les Présidents Alassane OUATTARA, Muhamadu Buhari et Kufo Nana ADO. Toutefois, la ligne dure au sein de la CEDEAO contre le pouvoir en place à Bamako reste incarnée par Alassane OUATTARA- Nana Kufo Ado-Julius Mada Bio- Macky SALL-BAZOUM Mohamed.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X