Afrique: CAN Cameroun 2021 - Les grandes nations surprises par les petits poussins

Contrairement aux pronostics diffusés avant le début de la compétition, les équipes dites favorites ont trahi au profit des nations n'ayant pas de bons parcours en Coupe d'Afrique des nations (CAN).

Durant toute la phase des poules de la compétition qui se déroule depuis le 9 janvier au Cameroun, plusieurs grandes nations peinent à imposer leur rythme et ne répondent pas aux attentes des supporteurs. Matches nuls par-ci, défaites par-là, tel était le tableau des équipes favorites lors de la phase des poules de cette 33e édition de la compétition continentale.

La tenante du titre et favorite, l'Algérie, par exemple, a raté son début de la CAN puisqu'elle a présenté une contre-performance inédite dans la phase des poules. Le pire dans tout cela est le fait que les Fennecs ne savent presque plus marquer.

Malgré ses stars Riyad Mahrez, Islam Slimani et Baghdad Bounedjah, l'attaque algérienne est à sec et le champion d'Afrique était au bord du gouffre dès son premier match du premier tour.

Aucun but marqué contre les supposées équipes les plus faibles du groupe, la Sierra Leone (0-0) et la Guinée équatoriale (1-0). Le tenant du titre ne sait plus marquer. " Ils n'ont pas cette facilité de jeu qu'ils avaient à la CAN-2019 ", signale l'ancien sélectionneur de la Guinée, Didier Six sur l'Agence France presse.

Le Cameroun qui reçoit la plus grande compétition du football africain, cinquante ans après, s'est contenté du match nul, le 17 janvier, au stade d'Olembé, contre le Cap-Vert (1-1), tout comme le Burkina Faso face à l'Éthiopie (1-1). Les Lions indomptables terminent premiers de leur groupe, suivis des Burkinabè.

Le Maroc de son côté a aussi arraché sa qualification et conservé la première place du groupe C au terme d'une rencontre bouillonnante face au Gabon. Menés au scores à deux reprises, les Lions de l'Atlas ont pu sauvegarder leur première place concédant un match nul 2-2 face aux Panthères du Gabon. Jim Allevinah a ouvert le score (21e mn), avant l'égalisation de Sofiane Boufal sur penalty (74e). Les Gabonais pensaient remporter le match après le but de Nayef Aguerd contre son camp (81e mn), mais Achraf Hakimi a sauvé la mise sur un joli coup franc direct peu après (84e mn ).

Le Ghana qui reste une grande nation dans l'histoire du football africain n'a été que l'ombre de lui-même. Il n'a pas pu faire vibrer ses supporteurs comme en 2015. En effet, c'est l'une des grosses surprises de cette phase de poules. Plombé par l'expulsion d'André Ayew, le Ghana s'est incliné face aux Comores (3-2) lors de son dernier match dans le groupe C, dont il termine dernier. Une défaite qui vient après le match nul contre le Gabon (1-1) puis la défaite (0-1) face au Maroc.

Le Ghana prend ainsi la porte après son revers historique face aux Comores. La défaite des Black Stars est synonyme de la première victoire des Coelacanthes du Comores dans une CAN. Comme dit l'adage, " le malheur des uns, fait le bonheur des autres ".

Malgré sa qualification au second tour, le Sénégal a été lui aussi secoué par le voisin de la Guinée lors de la 2e journée (0-0). Contre toute attente, le Syli National a bien titillé les Lions de la Téranga.

En tout cas, ce sont les équipes qui n'aspiraient pas confiance au début qui ont presque fait la loi lors du premier tour de cette édition de la CAN. Avec leur dynamisme mais aussi leur abnégation, les nations comme les Comores, le Cap- Vert, la Sierra Leone, le Malawi, la Guinée équatoriale, la Guinée Conakry ou la Gambie ont réussi à surprendre les équipes qualifiées de favorites, avant le coup d'envoi de la compétition.

Le Cap-Vert a marqué l'histoire de cette coupe du fait qu'il fait partie des meilleurs troisièmes et est qualifié au second tour. C'est aussi le cas de la très ambitieuse équipe du Malawi. Ces deux nations découvrent pour la première fois les 8es de finale de la CAN.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X