Congo-Kinshasa: Boxe - Un gala international raté à Kinshasa

Le soirée du noble art prévue pour le 17 décembre 2021 à Kinshasa, sous la houlette de Bonyeme Boxing Promotions et V.Club Boxing, a été un rendez-vous manqué.

Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, devait abriter un gala international de boxe le 17 décembre 2021 sous l'organisation de la maison Bonyeme Boxing Promotion de Patrick Bonyeme, basée en Afrique du Sud, et de V.Club boxing de Kinshasa. Ainsi, une importante délégation devrait venir d'Afrique du Sud avec en son sein le président de la World Boxing Federation (WBF), Howard Goldberg.

Le clou de cette soirée du noble art devrait être l'opposition entre Issa Kayembe, boxeur congolais évoluant en Afrique du Sud, et le Sud-Africain Josh Pretorius dans la catégorie de poids lourds pour la ceinture WBF. D'autres combats étaient prévus pour ce gala, notamment le Congolais Mardochée Kuvesa Katembo contre le Tanzanien Mohamedi Alisema chez les welters, le Regie Bangu Vanduku contre Excellent Mbolo, le triple champion de Kinshasa des lourds légers Landry Balo contre le Sud-Africain Keagan Mills, Jeancy Tukiya face à Exaucé Mayemba, Henock Abibo contre Emmanuel Kalala. Le programme prévoyait aussi le face-à-face entre Marcel Muntu et Mbaki Loango, Assan Kabengele et Yves Biembe et enfin Pita Kabeji et Kazadi Kayembe.

Le promoteur congolais, Patrick Bonyeme, installé en Afrique du Sud depuis plusieurs années, avait pratiquement bouclé toutes les démarches de son côté, jusqu'à payer les frais de la mise en jeu de la ceinture WBF alors que ces frais devraient être payés par la partie congolaise de l'organisation. Mais l'on renseigne que le couac serait plutôt venu de Kinshasa, notamment du côté du président de la section boxe de V.Club, Adophe Katende Mutombo. Il aurait donné des assurances pour le bon déroulement du gala, en assurant du patronage de la soirée par le président de la République, Félix Tshisekedi, ainsi que l'implication du Premier ministre, Jean Michel Sama Lukonde, et du ministre des Sports, Serge Chembo Nkonde. Mais au finish, rien n'a été fait pour l'organisation effective de ce gala à Kinshasa.

Des échos d'Afrique du Sud, l'on apprend même que les billets d'avion envoyés à Johannesburg pour le déplacement de la délégation auraient été achetés par une carte de crédit volée, au risque de faire arrêter l'ensemble de la délégation qui allait se rendre à Kinshasa ! Un fait qui jette un discrédit sérieux sur la République démocratique du Congo. L'on veut croire que les deux parties sud-africaine et congolaise se rattraperont afin de faire vivre aux amoureux du noble art de la capitale congolaise cet événement.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X