Congo-Brazzaville: Crise à la Fécoju-Da - La FIJ se penche sur le ministère pour trouver une solution définitive

Le président de la Fédération internationale de judo (FIJ), Marius Fizer, a écrit le 7 janvier au ministre congolais des Sports afin de solliciter l'implication de ce dernier pour dissiper le flou qui caractérise la Fédération congolaise de judo et disciplines associées (Fécoju-Da).

Dans sa correspondance, Marius Fizer se plaint du fait qu'il continue de recevoir des informations contradictoires. Ce qui sape tous les efforts du bureau exécutif fédéral. Ainsi, pour faciliter le développement du judo congolais et éviter une éventuelle sanction, le président de la FIJ a jugé bon de se référer auprès du ministre Hugues Ngouélondélé afin d'obtenir les détails et précisions exacts.

" Je vous écris afin de vous demander de bien vouloir nous offrir votre assistance pour recevoir la convocation des clubs et la liste des clubs affiliés à la Fédération. Nous comptons sur votre collaboration pour comprendre, finaliser et solutionner la situation de judo en République du Congo ", souhaite Marius Fizer.

Notons que l'assemblée générale élective de la Fécoju-Da s'est déroulée le 4 septembre dernier à Brazzaville en présence du représentant du ministère des Sports et du Comité national olympique et sportif congolais.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X