Afrique de l'Ouest: Mali - hommage national à IBK et début du deuil national de trois jours

21 Janvier 2022

Au Mali, un hommage national est rendu, ce vendredi 21 janvier, à l'ancien président Ibrahim Boubacar Keïta, décédé dimanche dernier à Bamako. Un deuil national de trois jours à compter de ce vendredi a été décrété par le président de la transition, le colonel Assimi Goïta. Deux temps forts sont annoncés pour la journée : la cérémonie d'hommage et l'inhumation d'IBK dans un cadre familial.

Ce jeudi, des engins de terrassement ont travaillé sur l'espace situé en face du domicile bamakois de l'ancien président. Il s'agissait de faire place nette pour accueillir le public et les proches aux obsèques.

À l'intérieur de la vaste résidence privée, située dans le quartier Sébénikoro de la capitale, un portrait géant de l'ex-chef d'État a été posé contre un mur et des tentes ont été dressées ainsi que des centaines de chaises.

Un livre de condoléances a été ouvert dans une pièce de la maison et les fidèles de l'ancien président se pressent déjà, de tout le Mali, pour lui rendre hommage.

Selon nos informations, c'est chez lui, dans sa maison, qu'IBK sera inhumé. Mais avant la cérémonie, un hommage lui est rendu sur la place du Génie militaire. Les plus hautes autorités maliennes, parmi lesquelles des auteurs du coup d'État d'août 2020 qui a reversé le défunt, sont annoncées. Peu après le décès de l'ancien président, la junte au pouvoir avait publié un communiqué pour saluer la mémoire du disparu et huit ministres avaient accompagné nuitamment le chef du gouvernement au domicile du défunt pour présenter leurs condoléances à sa famille.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X