Madagascar: Région Diana - Vigilance forte pluie

Selon la météo, l'axe de pluvio-orageux persistera sur Sofia, Diana, Antsiranana et Analanjirofo jusqu'à demain. Des cumuls supérieurs à 100mm/24 heures sont à craindre dans ces localités.

UNE vigilance rouge est lancée pour les six districts de la côte-Est de la Grande Ile tandis qu' une vigilance jaune est émise sur d'autres dont les cinq qui composent la région Diana . En outre, cette zone de mauvais temps au Nord -Est de Madagascar risque d'évoluer en perturbation tropicale en fin de semaine. Situé à environ à 700 Km au nord-est de Sainte Marie, ce système est prévu toucher les côtes Nord Est de Madagascar.

Si les prévisions des météorologistes sont fiables, la région Diana vivra son premier gros coup de vent de l'année à partir de ce jour (samedi). Cependant, les effets de ce mauvais temps se font déjà sentir depuis deux jours, surtout dans la ville d'Antsiranana et ses environs.

Des rafales de vent à plus de 80 km/h ont été relevées dans la nuit du mercredi, suivies des orages parfois violents jusqu'au petit matin du jeudi. Puis, des précipitations intenses ont touché , sans cesse, la capitale du Nord et une partie du dis trict d'Antsiranana-II durant la journée du vendredi , déversant l'équivalent des semaines de pluie en seulement quelques heures et les fortes pluies se sont succédées sans interruption.

Place aux actions

Résultats : la pluie abondante qui s'est abattue sur Antsiranana a entraîné plusieurs dégâts d'eau dans la ville, pour ne citer que l'inondation du terrain de Solima, des quartiers d'Ambohi-mitsinjo, de Mahatsara, ... . Le terrain de foot à côté du gymnase couvert est également inondé.

À plusieurs autres endroits dans la ville, la circulation a aussi dû être déviée à cause de dégâts d'eau, notamment sur le croisement Sarebareba, sur le chemin cité BOA Scama. Les passants ont aussi rapporté plusieurs cas où des voitures sont tombées en panne à cause de l'eau sur les routes.

Face à cette situation alarmante, le Comité Régional de Gestion des Risques et des Catastrophes, qui regroupe en son sein des responsables régionaux civils et militaires, se mobilisent pour faire face aux crues et inondations éventuelles. Des réunions se succèdent. L'objectif est de s'y préparer et limiter au mieux les dégâts. Sans attendre, des groupes sectoriels ont été créés pour faciliter les taches.

Lors d'une réunion stratégique dirigée par le Gouverneur Daodo Arona Marisiky, des sites d'hébergement sont déjà identifiés et les matériels opérationnels , appartenant au BNGRC ont été inventoriés. La commission logistique a également enregistré des matériels nautiques et terrestres disponibles dans la région ... ..

" Place aux actions, car la prévision des phénomènes météorologiques et hydrologiques susceptibles de générer des inondations constitue un élément crucial pour anticiper la crise, s'y préparer et mettre en œuvre au niveau local les mesures individuelles et collectives de mise en sûreté des personnes et des biens ", a déclaré le Gouverneur, tout en rappelant que chacun a un rôle à jouer face au risque d'inondations.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X