Madagascar: Cyclone - Ana va atteindre la Grande Île ce week-end

Le président de la République a visité, hier, un site d’hébergement des sinistrés à Mahamasina

Les activités du bassin Sud-Ouest océan indien pourraient bien accoucher de leur premier cyclone dans les heures à venir. Les prochaines 24 heures seraient décisives tandis que le cyclone ne devrait pas dépasser le stade de tempête tropicale.

"Le système est actuellement localisé à 650 Km à l'Est de Sainte Marie. Il s'approche des côtes malgaches et devrait être baptisé dans les 24 prochaines heures". Propos d'un technicien du service de veille auprès de la direction générale de la météorologie contacté au téléphone hier vers 17 h locales qui a fait le point sur l'évolution du futur premier cyclone de la saison cyclonique 2021-2022. Interrogé sur la trajectoire dudit système, notre source de répondre "il s'oriente sur un axe Sud-Ouest et devrait toucher terre aux environs de l'île Sainte Marie".

L'entretien avec le technicien du service de la météo a également permis de savoir que le système se déplaçait à "une vitesse de 40km/h". Par ailleurs, à l'heure où nous rédigeons cet article, la direction générale de la météorologie du pays avance que "les conditions ne sont pas encore réunies pour procéder au baptême du système, encore moins pour prévoir son éventuelle puissance". "Ce qui devrait automatiquement se faire une fois lesdites conditions réunies demain (ce jour)", rajoute le service. En effet, une intensification serait la condition sine qua none de la naissance d'un cyclone dans les heures qui viennent.

Des scénarios sous-entendent toutefois que "la stade de tempête tropicale devrait être atteinte sans possibilité de gain de puissance étant donné la proximité du système avec les côtes malgaches et la pénétration rapide dans les surfaces habitées" L'alerte est lancée pour toutes les populations des régions d'Analanjirofo et de l'Atsinanana si l'on se réfère à ces prévisions météorologiques.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X