Afrique: CAN 2022 - La Tunisie surprend, le Nigéria rentre à la maison

La Tunisie célébrant leur victoire face au Nigeria.
23 Janvier 2022

Contre toute attente, la Tunisie s'est hissée en quarts de finale ce dimanche 23 janvier en battant le Nigeria 1-0. Les Aigles de Carthage doivent leur salut à Youssef Msakni qui vit au Cameroun sa septième CAN. Les Tunisiens feront face au Burkina Faso.

Pour la deuxième rencontre de la journée, après la qualification aux tirs au but du Burkina Faso en quarts de finale, qui de la Tunisie ou du Nigéria allaient rejoindre les Étalons ? Lors de la CAN 2019, le Nigeria avait pris la troisième place après une victoire face aux Tunisiens.

Le Nigeria la tête à l'envers

Dans ce choc entre anciens vainqueurs, le Nigeria, champion d'Afrique en 1980, 1994 et 2013, partait avec le statut de favori. Lors de la phase de poules, le Nigeria reste la seule des 24 équipes en lice à réaliser un sans-faute en battant l'Égypte, le Soudan, et la Guinée-Bissau. C'était sans compter sur la réaction de la Tunisie, pourtant décevante en phase de poules. Battue deux fois, par le Mali (1-0) et la Gambie (1-0), la Tunisie s'est qualifiée parmi les meilleurs troisièmes.

Cela n'a pas empêché les Aigles de Carthage de se montrer dangereux et de tenir la dragée haute aux Nigérians en première période. Comme lors de la dixième minute avec Montassar Talbi qui reprend un ballon du plat du pied au deuxième poteau, sauvé par un défenseur nigérian.

Youssef Msakni, Monsieur plus !

A moindrie par une épidémie de Covid, la Tunisie, sans son entraîneur suspendu et positif, surprend. Deux minutes plus tard, le Nigeria répond. Joé Aribo enchaîne avec une frappe du gauche, déviée in extremis en corner.

Sans Wahbi Khazri et Dylan Bronn, sur le banc, les Tunisiens n'ont pas été autant bousculés que ce que l'on pouvait penser. En première période, les Aigles de Carthage, bien en place, ne laissent pas les Super Eagles développer leur jeu, flamboyant lors de la phase de poules. Au retour des vestiaires, Youssef Msakni, qui dispute sa septième CAN ouvre alors le score d'une frappe puissante aux 35 mètres, à l'expérience, qui termine au fond des filets sur un contre (47e).

À plusieurs reprises, Moses Simon bute sur la défense tunisienne côté gauche. La réussite du premier tour fuit les Nigérians, souvent déstabilisés, en manque de solution pour recoller au score. Après une semelle appuyée sur la cheville de Msakni, toujours lui, Iwobi écope d'un carton rouge et sort à peine cinq minutes après être entré en jeu (66e). Le Nigeria se retrouve alors à dix, mais il continue de pousser. Moses Simon se casse une nouvelle fois les dents face au portier tunisien Béchir Ben Saïd qui contre un tir dans les six mètres (67e).

A plusieurs reprises le Nigeria est proche de l'égalisation, mais manque de réussite. Comme Sadiq qui croise trop sa frappe dans le temps le temps additionnel (90e+1). Demi-finaliste de la CAN 2019, le Nigeria s'arrête déjà là, et la Tunisie sauve sa peau, à la surprise générale.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X