Madagascar: Motocross - Razafy la légende du motocross s'est éteinte

Razafy fut l'un des pilotes de motocross les plus célèbres de la Grande île, dans les années 70, 80 et 90. Il est décédé vendredi dernier à l'âge de soixante-cinq ans.

Les anciens se souviennent tous de sa Suzuki RM. Razafinimana na Rasolonjatovo a marqué son époque. Un pilote légendaire, qui a dominé les courses de motocross dans les années 70, 80 et 90. L'annonce de son décès a provoqué une vague d'hommages, vendredi. Il avait soixante-cinq ans. "Je suis vraiment triste. On a tellement de souvenirs ensemble.

Je me souviens qu'on avait débuté avec une moto bricolée en 1971. Golaz, le concessionnaire de Suzuki de l'époque, nous a remarqués et nous a engagés", se remémore Patrick "Patou" Rabetrano, ancien motard et actuel directeur technique nationale à la Fédération du Sport Automobile de Madagascar. "Il n'y avait que cinq ou six concurrents au départ. Mais on assistait toujours à de belles bagarres... Il a grandement contribué à la promotion du motocross", rajoute Patou.

À l'époque, les courses se tenaient à Analamahitsy Carrière, Andranotapahana, Andranomena, Ambohimanga ou encore à Mantasoa. Trois écuries sortaient du lot, en l'occurrence Suzuki Golaz, Yamaha Raboana et Montesa Tanjaka. Razafy étaient en concurrence avec deux autres pilotes de renoms, à savoir Ditsa et Ignace.

Personne joviale

"J'étais encore jeune. Mais ses passes d'armes avec Ditsa et Ignace m'avaient vraiment impressionné. Enduro et cross se mélangeaient en ces temps là", se souviens, pour sa part, Freddy Rakotomanga, ancien motard et membre de la Fédération Malgache de Motocyclisme. Freddy nous a également confié une petite anecdote: "Plus tard quand, j'ai rejoint Razafy et les autres compétiteurs. Un jour, on allait disputer une course à Sakay sur la RN1. Il a démarré sa moto en pleine nuit, alors que tout le monde dormait. Il n'était jamais avare de ce genre de plaisanterie. C'était une personne toujours joviale et blagueuse".

Qu'en est-il de son héritage ? Il suffit de reprendre les propos de Jimmy Ranjarison alias Pilokak Moto, ancien pilote d'enduro: "C'est lui qui m'a transmis le virus de la moto. Il a inspiré tous ceux qui l'ont croisé". Razafy a transmis la passion à beaucoup de monde, notamment sa fille Naeticiah. Cette dernière a repris le flambeau dernièrement. Elle court notamment en championnat de Madagascar de moto tout terrain sur une Husqvarna.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X