Madagascar: RN2 coupée - Les travaux d'urgence commencent

Les fortes pluies des derniers jours ont emmené une portion de la route nationale 2. Les vivres, le carburant et le fuel lourd pour la production d'électricité sont bloqués. Des travaux d'urgence ont commencé depuis hier même.

Catastrophe. Quinze points d'éboulement entre Moramanga et Antananarivo et plusieurs autres entre Moramanga et Brickaville selon le ministère des Travaux publics. Des arbres déracinés gisant sur la chaussée, de la boue grandeur nature bloquent la circulation sur cette partie de la RN 2. Le ministère des Travaux publics souligne particulièrement des éboulements entre le PK 65 et le PK 70 et entre le PK 158 et 165, soit à Mandraka , Marovoalavo, à l'entrée de Moramanga et Brickaville. À 5 km, à la sortie de Moramanga vers la capitale, des images tournées par drone par un particulier montrent une portion de route sectionnée en deux par le passage d'un fleuve et une brèche d'au moins 4m s'y est formée. Il n'est donc plus possible pour aucun véhicule léger encore moins gros de circuler à cette partie.

La montée des eaux a submergé la chaussée principale de Manjakandriana. Des images de dégâts des pluies diluviennes on t circulé sur les réseaux sociaux hier toute la journée démontrant la situation catastrophique de la principale route économique du pays et le calvaire des usagers de cette route coincés entre deux régions depuis samedi soir. Et ce n'était que dans la journée d'hier, d'autres surprises désagréables risquent de s'ajouter à ces dégâts dans les heures qui viennent. La pluie est loin de cesser avec la sortie en mer de la dépression Ana qui a traversé le pays d'est en ouest.

Délestage aggravé

La vie économique du pays s'enlisera avec cette perturbation de la circulation sur la RN2. La Jirama entre autres a d'emblée annoncé hier que les délestages continueront de plus belle sur le réseau interconnecté d'Antananarivo (RIA) car le fuel lourd alimentant la production d'électricité dans les centrales thermiques de Mandroseza est acheminé principalement via la RN2.

"Il faut ainsi s'attendre à plus de perturbations dans la production d'électricit. Antananarivo ne dispose pas de magasin de stockage de fuel lourd. Le produit est acheminé depuis le port de Toamasina et est directement utilisé dans la production d'électricité" détaille la compagnie dans un communiqué. Le carburant passe également par la RN2 et l'impossibilité de circuler entrainera de fortes perturbations. Le ministère des Travaux publics a indiqué hier que des travaux d'urgence ont déjà commencé.

Des engins ont été mobilisés pour dégager la chaussée depuis Antananarivo vers Brickaville. "Deux équipes entameront l'enlèvement des boues et des arbres déracinés. Une s'occupera de la portion Antananarivo et Moramanga et une autre depuis Moramanga vers Brickaville. Des déviations seront créées là où il est possible d'en créer et un pont bailey sera mis en place au niveau de la brèche au niveau de Moramanga.

La circulation devra être rétablie lundi (ce jour) " annonce Jerry Hatrefindrazana, ministre des Travaux publics. Le ministère des Transports et de la météorologie a décidé la suspension des activités des coopératives de transport desservant la RN2 et la RN44 afin de limiter les risques de dégâts pour les usagers de la route.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X