Madagascar: Transport national RN4 - Menace de coupure de la circulation à Tsinjorano

Le calvaire continue pour les usagers de la route nationale n°4 reliant Mahajanga à Tana, entre le Pk 203-PK 236 dans le fokontany de Tsinjorano, dans la commune rurale d'Antsiafabositra, district de Maevatanana, située dans la région Betsiboka.

La circulation est menacée de coupure si les responsables n'interviennent pas illico presto et sans attendre. Les dégradations s'accentuent de jour en jour. Ce, depuis le début de l'année à ce jour.

La chaussée est très glissante et embourbée surtout depuis le passage de la zone de convergence tropicale ayant apporté beaucoup de pluies sur cette partie de la nationale.

"Nous attirons l'attention des responsables du Ministère des travaux publics pour remettre en son état initial cette route. Nous perdons plus de deux à trois heures à attendre notre tour, pour passer sur une portion de plus de trois cent mètres. Les véhicules doivent attendre leur tour pour passer sur cette partie très profonde mais très boueuse. Les poids lourds ont du mal à passer ainsi que les taxis-brousse. Même les voitures légères patinent et dérapent", s'était plaint un chauffeur de camion.

Un groupe d'individus attend pour dépanner et pousser les voitures qui sont prises au piège par les boues glissantes. Ils sont payés pour cela et attendent que des véhicules tombent en panne.

Depuis le début de ces difficultés de circulation, la durée du trajet entre Mahajanga vers Tana est de 12h à 14h face à ces perturbations.

Du coup, les horaires de départ des taxis-brousse ont été ainsi arrangés. "Le départ pour les coopératives nationales commence à partir de 15h, si auparavant il était à prévu entre 16h à 18h. Celui du Cotisse est fixé à 18h désormais au lieu de 18h30 depuis quelques temps ", a souligné le Coordonnateur de l'ATT de Mahajanga, Toky Rahaingo.

Face à cette situation, le gouverneur de la région de Betsiboka a effectué une descente sur place, le samedi 22 janvier dernier.

Une solution provisoire a été envisagée et appliquée. Un gros engin est mis à la disponibilité pour dégager les terres boueuses afin d'éviter la coupure de la circulation. Une solution permanente et durable est plutôt importante.

Pour le moment, le trafic sur cet axe national se poursuit sans interruption. Malgré les difficultés et obstructions de la circulation.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X