Cote d'Ivoire: Daoukro/ 17e édition du FICAD - Akoto Olivier sollicite l'aide de l'État

27 Janvier 2022

Pérenniser le patrimoine culturel à travers le tourisme dans la région de l'Iffou, en vue de détecter des vestiges et autres talents artistiques. C'est l'un des objectifs du Festival international des arts et de la culture de Daoukro (FICAD), qui a adopté le concept de " Paquinou obligé ".

Il se tiendra du 9 au 17 avril 2022. Les activités marquant la 17e édition du festival ont été lancées le mercredi 19 janvier dernier à Cocody-Angré, 7e Tranche. Et ce, en présence de Jean-Marie Kacou (directeur de cabinet du ministre du Tourisme et des Loisirs Siandou Fofana), Paul-Marie Kossou (conseiller technique de la ministre de la culture et de l'industrie des arts et du spectacle Harlette Badou N'guessan), du député Dia Houphouët, des têtes couronnées et de nombreux artistes dont Bilé Didier.

Eu égard à la vision du festival qui travaille au brassage culturel et à la cohésion sociale dans la région, Akoto Olivier, commissaire général du Ficad, n'a pas manqué de faire un plaidoyer auprès de l'État et du gouvernement pour un appui financier.

" Après 16 ans, le Ficad a fait ses preuves. Nous voulons que l'État de Côte d'Ivoire puisse nous appuyer véritablement. Car le FICAD contribue à la cohésion sociale et au brassage culturel. Cette année, c'est le peuple Wê qui est notre invité spécial. Aidez-nous à avoir des forces pour pouvoir avancer ", a plaidé Akoto Olivier, avant de dévoiler les grandes innovations de cette nouvelle édition.

Ce sont entre autres une journée scientifique, la visite de sites touristiques, le don d'une cantine scolaire à un village de Daoukro. Akoto Olivier a indiqué que la 17e édition du FICAD s'articulera autour de la promotion de l'industrie culturelle, des arts et du tourisme pour un impact socioéconomique et culturel au plan local.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X