Afrique de l'Ouest: Coups d'État dans l'espace CEDEAO/Prochain sommet de l'Ua - Moussa Faki prend conseil auprès du Président Ouattara

La CEDEAO
28 Janvier 2022

Le Chef de l'État s'est entretenu, hier, avec le président de la Commission de l'Union africaine.

Le Président Alassane Ouattara a reçu, hier, en fin de soirée, à sa résidence, Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l'Union africaine. Dans sa déclaration, il a indiqué qu'il est venu s'informer et prendre conseil auprès du Chef de l'État, dans le cadre d'une tournée en Afrique de l'Ouest, au moment où cette région se trouve confrontée à des changements anticonstitutionnels. "Je suis en tournée en Afrique de l'Ouest qui, comme vous le savez, est marquée, ces derniers temps, par des changements anticonstitutionnels, des coups d'État...", a-t-il déclaré à la fin de l'audience.

Aussi a-t-il souligné qu'après avoir rencontré d'autres hauts dignitaires de certains pays de cet espace communautaire, il a souhaité échangé avec le Président Alassane Ouattara. "Je me suis rendu à Accra pour rencontrer le président en exercice de la Cedeoa. Je suis également allé à Bamako pour échanger avec les autorités de la transition malienne. A Dakar, j'ai rencontré le Président Maki Sall du Sénégal, futur président de l'Union africaine. Et ce soir, je suis à Abidjan pour échanger avec le Président Alassane Ouattara sur cette situation, puis m'informer et prendre des conseils", a-t-il expliqué.

Le président de la Commission de l'Ua a également fait savoir que ces différentes audiences à Accra, Bamako et Dakar, y compris celle d'Abidjan, entrent dans le cadre de la préparation du futur sommet de l'organisation panafricaine. "Nous sommes dans la préparation de notre sommet ordinaire qui se tiendra à la fin de la semaine prochaine. Il est donc tout à fait normal, en tant que président de la Commission, d'échanger pour être mieux informé des réalités du terrain", a-t-il poursuivi.

Il a révélé, par ailleurs, que la rencontre de l'Union africaine va porter sur la recherche de solutions dans les pays en proie aux changements anti-démocratiques. "Le sommet sera certainement consacré, en grande partie, aux questions de paix, de sécurité et de stabilité sur notre continent ", a-t-il précisé.

Moussa Faki Mahamat s'est réjoui de sa rencontre avec le Chef de l'État. Il a assuré qu'avec lui, il a eu les conseils à même de lui permettre de préparer sereinement le sommet. "Comme à l'accoutumée, j'ai été reçu avec beaucoup de sollicitude par le Président Alassane Ouattara. J'ai été suffisamment informé sur la situation dans la région; j'ai eu pas mal de conseils qui me seront utiles pour la préparation et les discussions que nous aurons sur la situation dans la sous-région et en Afrique", a-t-il conclu.

En plus du Mali et de la Guinée, le Burkina Faso vient d'enregistrer un énième un coup d'État, en début de semaine .

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X