Afrique: UA - Le Maroc réitère à Addis-Abeba son appui au CDC Afrique

Addis — Abeba - Le Maroc a réitéré, vendredi à Addis-Abeba, son appui au Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), en mettant à sa disposition son expérience et ses services de renforcement des capacités aux professionnels de toute l'Afrique et ce, à l'occasion de la 43è session du Comité des Représentants Permanents de l'UA (COREP), préparatoire aux prochaines sessions du Conseil exécutif et du Sommet de l'UA, prévues du 02 au 06 février dans la capitale éthiopienne.

"Le Maroc réitère son appui au CDC Afrique en mettant à sa disposition son expérience, son expertise et ses services de renforcement des capacités aux professionnels de toute l'Afrique, ainsi que les meilleurs pratiques en matière de stockage, de distribution et d'utilisation des vaccins", a affirmé l'Ambassadeur Représentant permanent du Royaume auprès de l'UA et de la CEA-ONU, Mohamed Arrouchi, devant cette session dont les travaux se poursuivent par visioconférence.

Le diplomate marocain, qui intervenait sur le rapport intérimaire sur la mise en œuvre opérationnelle du CDC-Afrique, a ajouté que le Royaume soutient les recommandations formulées par la Commission appelant à relever le poste du responsable du CDC et mettant en œuvre immédiatement les mesures administratives rendant le CDC opérationnel, tout en mettant l'accent sur les défis structurels et de gouvernance grâce aux amendements des Statuts.

Le Maroc salue également le rôle important que joue le CDC-Afrique, dans le cadre de son mandat actuel, et encourage vivement une future coordination entre le CDC Afrique et l'Agence africaine des médicaments (AMA), a souligné la délégation marocaine, notant que le Royaume est conscient également de l'urgence que revêt l'opérationnalisation du CDC Afrique et appelle à plus de flexibilité durant cet exercice.

"La question de la sécurité sanitaire doit rester au centre de nos priorités", a soutenu M. Arrouchi qui a salué l'engagement intense et permanent du CDC Afrique et le professionnalisme dont il a fait preuve depuis l'annonce du premier cas de coronavirus dans notre continent, en février 2020.

"Le Maroc est conscient des défis programmatiques, administratifs et de gouvernance auxquels est confronté le CDC Afrique. La pandémie de la Covid-19 a mis en évidence la fragilité des systèmes de santé de notre continent et a révélé un besoin plus profond et urgent d'améliorer la prévention des maladies et l'efficacité dans la préparation à la réponse aux urgences sanitaires", a noté le diplomate marocain.

La pandémie de la Covid-19 "nous rappelle également combien il est important de renforcer nos systèmes de santé et construire une vision commune pour l'Afrique basée sur des solutions concrètes et raisonnables afin de parvenir à la paix et surmonter les défis socio-économiques générés par la pandémie", a-t-il poursuivi, soulignant la nécessité de doter l'Afrique "d'une forte Agence de Santé spécialisée, avec une structure claire et cohérente et disposant de tous les moyens lui permettant d'agir immédiatement aux urgences sanitaires menaçant le continent.

Lors de cette session, le diplomate marocain a annoncé devant le COREP de l'UA que SM le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi à la province de Benslimane, la cérémonie de lancement des travaux de réalisation d'une usine de fabrication de vaccins anti Covid-19 et autres vaccins, un projet structurant qui, à terme, contribuera à assurer la souveraineté vaccinale du Royaume et du Continent africain dans son ensemble.

Le Comité des Représentants Permanents de l'UA avait entamé, la semaine dernière par visioconférence, les travaux de sa 43è session ordinaire préparatoire aux prochaines sessions du Conseil exécutif et du Sommet de l'UA, prévues du 02 au 06 février prochain.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X