Cote d'Ivoire: Fonction publique - Le délai de perception du premier salaire réduit à 6 mois (Anne Ouloto)

11 Février 2022

Ouf de soulagement pour les fonctionnaires de Côte d'Ivoire. Pour cause, les nouveaux agents de l'administration n'auront plus à attendre un an voire deux ans pour obtenir leur premier mandatement.

Lors d'une cérémonie de remise d'attestations aux candidats admis aux concours directs, de recrutement, de recrutement exceptionnel, au titre de la session 2020, le jeudi 10 février 2022, à Abidjan-Plateau, la ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l'administration, Anne Désirée Ouloto, a donné l'assurance : " La Fonction publique se donne un délai maximum de six (6) mois pour que le premier mandatement soit effectif pour chacun, à compter de la date de prise de service ".

Les agents auront cette possibilité car, selon la ministre, certains documents dont le certificat de première prise de service sont automatiquement générés à partir du Système intégré des fonctionnaires et agents de l'Etat (Sigfae) sans attendre le directeur des ressources humaines qui doit le transmettre physiquement.

Ainsi, pour bien démarrer le processus, la ministre a instruit le directeur général de la Fonction publique et ses équipes à " prendre avec diligence les mesures appropriées pour procéder à l'ouverture des affectations qui devront être achevées au plus tard le 15 mars 2022 ".

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.