Seychelles: Soins de santé universels - L'OMS fournira 1 million de dollars d'aide aux Seychelles

Le plan de travail biennal pour 2022 et 2023 a été signé par la ministre de la Santé des Seychelles Peggy Vidot (à droite) et la représentante par intérim de l'OMS, Susan Tembo. (Seychelles Nation)

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) fournira une aide d'une valeur d'environ 1 million de dollars aux Seychelles pour améliorer l'accès à des services de santé essentiels de qualité pendant plus de deux ans dans le cadre d'un plan de travail signé lundi.

Dans le cadre des plans de l'OMS visant à soutenir le programme global de développement sanitaire, l'organisation met tous les deux ans à la disposition de tous les pays membres un cadre d'une valeur convenue d'un commun accord. Pour les Seychelles, le cadre détaille les priorités du secteur de la santé qui doivent être traitées. Ceux-ci sont identifiés par le ministère de la santé.

L'assistance aidera les Seychelles à combler le manque d'expertise nécessaire dans le pays pour répondre aux besoins de santé grâce à la mise en œuvre de quatre programmes principaux.

Outre l'amélioration de la couverture sanitaire universelle, les fonds seront utilisés pour faire face aux urgences sanitaires, assurer la santé et le bien-être de tous les Seychellois et résidents du pays, et soutenir les innovations, la recherche et la technologie dans le secteur.

Le plan de travail biennal pour 2022 et 2023 a été signé par la ministre de la Santé des Seychelles Peggy Vidot et la représentante par intérim de l'OMS dans la nation insulaire, Susan Tembo.

"Il y a encore un certain nombre de problèmes avec la couverture maladie universelle sur lesquels nous travaillons. Comme nous traversons toujours une urgence sanitaire, les fonds alloués dans le cadre de la biennale nous aideront également avec notre programme de santé qui parle d'urgence sanitaire, non seulement avec le COVID mais d'autres urgences sanitaires qui peuvent survenir", a déclaré Mme. Vidot.

Les fonds soutiendront davantage le budget reçu par le ministère de la Santé du gouvernement des Seychelles.

Les quatre programmes sont conformes au 13e programme général de travail de l'OMS pour 2019 à 2023, qui vise à atteindre la couverture sanitaire universelle, une meilleure protection contre les urgences sanitaires et une meilleure santé et bien-être pour trois milliards de personnes d'ici 2023.

"En plus du financement par la signature de ce plan de travail aujourd'hui, l'OMS reste déterminée à fournir un soutien financier et technique supplémentaire pour mettre en œuvre d'autres stratégies et innovations pour aider les Seychelles à atteindre une croissance sanitaire. L'OMS réaffirme son engagement à continuer à soutenir les Seychelles à la fois financièrement et techniquement pour renforcer sa capacité ", a déclaré Mme. Tembo.

La pandémie de COVID-19 a mis beaucoup de pression sur le secteur de la santé des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental. La nation insulaire avec une population de près de 100 000 habitants, a enregistré un total de 38 121 cas positifs de COVID-19 selon les chiffres publiés la semaine dernière par le ministère de la Santé.

Les Seychelles comptent actuellement 1 226 cas actifs et ont enregistré 157 décès liés au COVID depuis le début de la pandémie en 2020.

Les citoyens de l'État insulaire bénéficient de soins de santé universels gratuits et le gouvernement paie les traitements à l'étranger pour les personnes qui ne sont pas en mesure de recevoir un traitement dans les établissements de santé locaux et qui ont épuisé toutes les options de traitement dans le pays.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X