Cote d'Ivoire: Bamako réduit la marge de manœuvre de Goodluck Jonathan

21 Février 2022

Le médiateur de la Cedeao pour le Mali se rend ce jeudi 24 février à Bamako pour relancer les discussions avec la junte au pouvoir, selon un communiqué publié le 21 février par l'organisation sous-régionale. L'ancien Président nigérian effectuera cette énième mission sur les bords du Djoliba alors que la charte - une sorte de constitution taillée sur mesure pour le colonel Assimi Goïta - vient d'être adoptée par le Conseil national de transition qui fait office de parlement depuis la chute le 18 août 2020 d'Ibrahim Boubacar Keita décédé le 16 janvier.

Goodluck Jonathan pourras certainement discuter de la durer de la transition et espérer grignoter quelques points. D'autant plus que les autorités maliennes ont pris le soin de ne pas indiquer la durer de la transition dans la charte.

Les discutions s'annoncent tout de même houleuses, surtout le président de la Commission de la Cedeao, l'Ivoirien Jean Claude Kassi Brou, a réitéré le 18 février sur Africa 24, l'opposition des Chefs d'État de l'espace communautaire à accorder un mandat de Président élu au Colonel Assimi Goïta. Il avait alors insisté sur l'intransigeance de la Cedeao quant à la réduction de durée de la transition.ni

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X