Cote d'Ivoire: Effondrement d'un immeuble à Treichville - Plusieurs familles dans le désarroi

La mairie de Treichville a fait, le mardi 1er mars 2022, le bilan matériel et humain à mi-parcours après l'effondrement d'un immeuble en construction qui s'est produit dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 février 2022, dans cette commune.

" L'immeuble a touché 5 habitations. Comme bilan humain : 108 personnes constituant 17 familles ou ménages sont désormais sans abri. Nous avons 15 personnes blessées qui sont entièrement prises en charge par la mairie. Pour l'heure, 11 personnes ont quitté l'hôpital ", a détaillé le premier adjoint au maire, Ahissi Jérôme, qui représentait le maire François Amichia, lors d'un point de presse dans les locaux de la mairie.

Mentionnant que les autres blessés sont toujours en traitement dans les Centres hospitaliers universitaires (Chu) de Treichville et Cocody. Au nombre desquels une dame qui doit subir une opération chirurgicale et un homme en observation.

Ahissi Jérôme assure que le maire a donné des instructions fermes pour que l'assistance soit accordée aux différents blessés et aux familles impactées et que les familles soient relogées sur d'autres sites. " Les recherches se poursuivent pour que tous ceux qui ont subi des désagréments puissent être pris en compte ", a-t-il fait savoir.

Il a par ailleurs ajouté qu'un comité de crise a été mis en place. Il est présidé par le deuxième adjoint au maire, Mory Camara, pour évacuer les affaires les plus urgentes liées à cette crise.

Des concessions mitoyennes en secousse

Selon le premier adjoint au maire, des dispositions ont été prises pour assurer la sécurité du site et prévenir d'autres effets collatéraux. " Après le déblayage des gravats, on a constaté que des concessions contiguës pouvaient faire l'objet de secousse. Pour plus de prudence et avec les informations reçues des forces de l'ordre, nos services ont procédé au recasement des personnes impactées ", a expliqué le représentant du maire. Avant de préciser que la mairie pourrait agir autrement. C'est-à-dire " démolir toutes les maisons aux alentours du bâtiment ".

Au nom de la mairie de Treichville, Ahissi Jérôme a salué l'esprit de solidarité qui prévaut en ce moment à la suite de cet évènement malheureux. Il a notamment exprimé sa reconnaissance aux membres du gouvernement qui ont effectué le déplacement sur le site pour soutenir les familles endeuillées. Il s'est aussi réjoui des échanges entre François Amichia et le Premier ministre Patrick Achi qui entend apporter un appui à la mairie.

Les premières dépouilles inhumées

La mairie s'est engagée à prendre en charge l'inhumation des 7 personnes décédées. Deux enfants qui y ont perdu la vie ont été enterrés hier mardi. Les 5 autres le seront cette semaine, a souligné le premier adjoint au maire.

En ce qui concerne les raisons de ce drame, la mairie dit attendre les résultats de l'enquête. " Nous préférons attendre les conclusions de l'enquête pour voir dans quelle mesure les responsabilités seront situées et les sanctions qui pourraient suivre ", a clarifié notre interlocuteur.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.