Afrique: Au Sénégal, une plateforme pour promouvoir l'expertise des femmes dans les médias

Journée Internationale de la Femme- 8 Mars

Même si elles sont nombreuses à occuper des postes à responsabilité, les femmes manquent de visibilité dans les médias, et plus globalement dans l'espace public. Pour promouvoir leurs compétences, la nouvelle plateforme internet " les Expertes Sénégal ", ambitionne de recenser ces professionnelles, dans tous les domaines : entreprise, droit, éducation, santé, sport. Un annuaire gratuit, notamment à destination des journalistes.

Elle est l'une des premières à avoir créé une fiche sur la plateforme des "Expertes Sénégal" : Ndèye Biteye est directrice de Simplon, entreprise qui propose des formations aux métiers du numérique : " quand vous regardez les grandes émissions, sur cinq hommes, il y aura peut-être une femme. Donc on est vraiment sous-représentée dans la sphère médiatique et aujourd'hui, je pense que c'est à nous de nous imposer, pourquoi pas d'aller nous-mêmes au devant des médias et ne pas attendre en fait que les médias nous sollicitent. "

Selon une étude du Global Media Monitoring Project, les femmes ne représentent que 13% des personnes invitées à s'exprimer dans les médias traditionnels au Sénégal. Ce qui pose un problème d'identification, explique Yaye Fatou Sarr, responsable du projet " les Expertes " à l'association " Social Change Factory " : " Traditionnellement, les femmes sénégalaises n'aiment pas se mettre au devant de la scène à travers les médias. le second blocage est dû au fait que les journalistes ont plus tendances à se retourner vers les hommes que vers les femmes. "

Un annuaire des Expertes existe déjà en France, en Tunisie et en Algérie. Mais il n'y a pas de " profil type " : " nos cibles sont effectivement les femmes intellectuelles mais également les femmes non instruites. Vous pouvez rencontrer à l'intérieur du pays une femme qui vend des fruits après les avoir cultivés. Et bien cette femme-là a une expertise entrepreneuriale. "

La plateforme sera officiellement lancée ce jeudi 10 mars. Ses responsables espèrent l'inscription d'au moins 200 " Expertes " durant la première année.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.