Afrique du Sud: Le combat de Zulaikha Patel en faveur des cheveux frisés

Capture d'écran de la couverture du livre «My Coily Crowny Hair» sur le compte Twitter de l'ouvrage.

Accepter et faire accepter ses cheveux afro. C'est le combat mené par la Sud-africaine Zulaikha Patel. Cette jeune femme de 19 ans a publié le livre " My Coily Crowny Hair " en 2021, soit en français, " Ma couronne de cheveux frisés ". Un album illustré pour que les jeunes filles n'aient pas honte de leurs cheveux. L'aboutissement d'un engagement qui a rendu célèbre Zulaikha Patel.

À 13 ans, Zulaikha Patel organisait des manifestations contre son collège pour filles à Pretoria qui interdisait les cheveux afro et les dreadlocks. Un combat qui l'a conduit à devenir aujourd'hui une ambassadrice pour des organisations, une conférencière et une autrice jeunesse. C'est pour son livre destiné aux jeunes filles que RFI l'a interrogée.

Lisakhanya est une petite fille de 7 ans qui joue avec ses cheveux. Elle aime les coiffer dans tous les styles imaginables. Le livre se veut pédagogique, un petit guide de l'affirmation de soi par la coiffure : attachez-les, tressez-les, nouez-les, toutes les coiffures en toutes circonstances vous vont bien, défend son autrice, Zulaikha Patel. " Par exemple elle va à la danse classique avec son afro en chignon. Et peu importe où elle va, elle se trouve jolie. C'est ce que je voulais enseigner à une jeune fille noire : surtout ne changez rien. "

Une écolière déguisée en Lysakhanya...

Ce livre est aussi l'occasion de s'adresser aux enfants avec des personnages qui leur ressemblent, souligne Zulaikha. " Je voulais que ce livre réponde à la question de la représentation dans la littérature, pour que les jeunes filles se voient représentées de manière positive. "

Le livre a déjà fait son petit effet. Une école a proposé à ses élèves de venir habillé dans la tenue de leur personnage préféré. Une écolière est venue déguisée en Lysakhanya, l'héroïne du livre.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.