Burkina Faso: Lutte contre l'insécurité urbaine - Des fabricants d'huile impropre à la consommation interpellés par la police nationale à Ouagadougou

Grâce à la collaboration de la population, les enquêteurs du Commissariat de Police de l'Arrondissement (CPA) de Nongr-Mâasom ont pu non seulement découvrir les lieux, mais aussi interpeller tous les individus qui y exerçaient.

Ce sont au total huit (08) personnes qui forment le réseau, avec à leur tête une quadragénaire.

Il ressort de leurs auditions que le réseau, évoluant en association, dispose de plusieurs barriques dans lesquelles des mélanges sont faits à base de produits achetés sur le marché. Et de ces mélanges, grâce à un processus de dissolution et de filtrage, un liquide est obtenu et, porté à ébullition, donne de l'huile.

Cette huile est ensuite conditionnée dans des bidons de 20L sans marque et ni étiquette. Lesdits bidons sont vendus au prix de 13.500 FCFA l'unité à des commerçants à travers le territoire national, notamment dans le Centre-Ouest, la Boucle du Mouhoun et à la frontière d'un pays voisin.

Aussi, pour pouvoir convoyer les bidons d'huiles dans les provinces, ils commandent les huiles des sociétés reconnues légalement ainsi que diverses autres marchandises. Ils remplissent les formalités pour obtenir les documents légaux y afférents. Ils profitent ainsi de ces commandes et chargent les bidons d'huile alimentaire impropre à la consommation et arrivent ainsi à se soustraire, voire contourner les différents contrôles.

Au cours de leur interpellation, plusieurs objets ont été saisis entre leurs mains, notamment un (01) camion, neuf cent douze (912) bidons d'huile de 20L, cent soixante-huit (168) barriques vides de 200L, quarante-trois (43) barriques contenant de l'huile et divers autres produits.

La Police Nationale renouvelle une fois de plus ses remerciements à l'ensemble de la population pour sa collaboration qui a contribué à l'atteinte de ce résultat. Elle l'exhorte par ailleurs à plus de vigilance et de prudence tout en signalant les cas suspects aux numéros verts que sont les 17 ; 16 et 1010.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.