Angola: Séminaire sur les droits de l'homme et la sécurité publique à Luanda

Luanda — Un séminaire sur les droits de l'homme et la sécurité publique destiné aux agents du Service d'investigation criminelle (SIC), dans le but d'analyser les méthodes d'action des organes d'enquête des organes, a été ouvert mardi à Luanda.

La rencontre de deux jours se déroule dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie nationale des droits de l'homme (ENDH) et vise à identifier les méthodes adéquates pour promouvoir les droits de l'homme.

La formation prendra également en compte la réalité des performances du SIC, renforcera les mécanismes de coordination entre le corps d'enquête de la Police et le ministère de la Justice et des Droits Humains (MINJUSDH).

S'exprimant lors de l'événement, la secrétaire d'État aux droits de l'homme et à la citoyenneté, Ana Celeste Januário, a déclaré qu'un diagnostic établi sur la situation des droits de l'homme en Angola indique que l'un des domaines qui nécessite une plus grande intervention est celui des organes de défense et de sécurité.

Elle a ainsi ajouté que, la Stratégie nationale et le Plan d'action sur les droits de l'homme établissent une série d'actions pour renforcer le partenariat entre les deux domaines.

Selon la dirigeante, le MINJUSDH a signé en 2018 un protocole de coopération pour l'intégration de la Police dans la Commission Intersectorielle d'élaboration des rapports nationaux de lutte contre la traite des personnes dans le but d'échanger des informations et collecter des données.

Elle a souligné que la noble mission de la Police est la sécurité publique des droits des citoyens, faisant référence au fait qu'en tant qu'organe de l'État, elle doit agir pour maintenir l'État démocratique de droit.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.