Burkina Faso: Les Nations Unies réaffirment leur disponibilité à accompagner le Burkina Faso

" Notre mission de façon globale et les échanges que nous avons eus avec le président de la Transition partent du principe que depuis qu'il y a eu le changement au Burkina Faso, les Nations unies avec les autres partenaires notamment la CEDEAO se sont mis dans une logique d'accompagner la Transition ", a indiqué le diplomate onusien à sa sortie d'audience.

Selon Mohamed Saleh Annadif, le séjour de son équipe au Burkina Faso s'inscrit dans la suite logique de la dernière mission de la CEDEAO qui était venue échanger avec les autorités burkinabè sur la conduite de la Transition. " Notre visite s'inscrit dans ce même cadre ; nous avons eu les mêmes échanges ", a déclaré le représentant spécial du secrétaire général de l'ONU. Il s'est également réjoui de la libération de l'ancien président et a déclaré avoir remercié le chef de l'Etat " pour le fait que désormais le président Kaboré est libre ; ce qui était l'une des exigences de la CEDEAO ".

Les Nations unies se sont aussi félicitées de la conduite à terme du procès Thomas Sankara et ont réaffirmé leur disponibilité " d'être à côté des autorités de la Transition, à côté des Burkinabè pour que la Transition puisse se passer dans les meilleures conditions possibles ".

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.