Angola: Le cancer de la prostate et de l'utérus sont en tête des statistiques trimestrielles à Huila

Une fillette de deux ans atteinte d'un cancer se fait prendre ses signes vitaux par une infirmière dans un hôpital du Ghana.

Lubango (Angola) — Quatre-vingts cas de cancer ont été diagnostiqués dans les hôpitaux de Huila au cours du premier trimestre de cette année, en particulier celui de la prostate, avec 36, et l'utérus avec 17.

La situation inquiète les professionnels de la santé, qui mettent en garde contre les facteurs de risque et la nécessité d'un dépistage précoce, avec une augmentation de 27 cas par rapport à la même période de 2021.

Se confiant à l'ANGOP, la coordinatrice du projet d'enregistrement de la maladie, Eliane Muacthissingui, a fait savoir que les données ont été obtenues dans les hôpitaux pédiatriques de Lubango "Pioneiro Zeca", maternité "Irene Neto", clinique " Cristo Rei " et "Agostinho Neto".

Actuellement, selon la source, il y a 42 hommes et 38 femmes affectés par le cancer, en attente de résultats d'examens conclusifs pour localisation morphologique qui permettront de mesurer le comportement de la maladie, qu'il soit bénin ou malin.

Elle a fait savoir que le diagnostic qui apparaît le plus est le cancer de la prostate et en second lieu, celui de l'utérus, qui touche les personnes âgées de 20 à 59 ans. Il y a également des cas d'enregistrement de cancer de l'abdomen, du cerveau et du sein.

Eliane Muatchissingui alerte la population à rechercher les hôpitaux pour effectuer le dépistage de la maladie et faciliter le traitement, car beaucoup de patients arrivent à un stade "très" avancé de la maladie.

De son côté, le médecin urologue de l'hôpital central de Lubango, Domingos Sacato, plaide pour une meilleure information de la population afin de connaître les manifestations cliniques du cancer et d'anticiper le traitement.

Il a admis que la population manque d'informations à ce sujet, un déficit qui peut être comblé par des services de promotion de la santé.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X