Burkina Faso: Lutte contre l'insécurité urbaine - Un réseau de présumés arnaqueurs mis aux arrêts par la police

En effet, le mode opératoire consistait à faire passer l'information auprès des amis et proches des membres du groupe qu'une Organisation Non Gouvernementale (ONG) recrute des personnes pour les former dans les domaines tels que la santé, le e-commerce avec pour but de les employer par la suite. En plus des documents d'identité qu'elles doivent fournir pour les besoins de la formation, les personnes enrôlées sont persuadées d'investir de l'argent dont le montant varie entre 450.000 et 9.000.000 FCFA. C'est après avoir rempli toutes ces conditions que celles-ci se rendront compte qu'il s'agit d'une arnaque.

L'enquête a permis d'évaluer le préjudice financier subi par les victimes qui s'élève à près de 40.400.000 FCFA.

Grâce à la collaboration des citoyens, les enquêteurs de la Division des Investigations Criminelles (DIC) de la Direction de la Police Judiciaire (DPJ) ont pu investir le siège du réseau où se trouvaient 86 personnes composées majoritairement de jeunes.

Au regard de l'évolution grandissante de ce phénomène dont l'une des finalités serait d'alimenter des réseaux de traite de personnes dans la sous-région, la Police Nationale, encore une fois, invite les populations à plus de vigilance relativement à certaines offres d'emplois.

En rappel, les numéros verts que sont les 17, 16 et 1010 sont toujours à leur disposition pour dénoncer tout cas suspect constaté.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.