Madagascar: Une hausse des salaires très attendue

S.E.M. Andry Rajoelina, président de la République de Madagascar

L'annonce de la hausse du salaire des fonctionnaires par le président de la république lors d'un point de presse organisé hier, pour rendre compte de son déplacement à Washington, tombe à point nommé en cette période d'inflation galopante .

Elle était attendue depuis longtemps, mais le taux d'augmentation ne sera connu qu'après celui des salariés du secteur privé. Des discussions seront menées avec les groupements patronaux

Il était habituel de voir le président de la république annoncer à chaque cérémonie de vœux à Iavoloha en début d'année une hausse des salaires des fonctionnaires. Il s'agissait d'une tradition qui a été honorée par les régimes successifs. Le rituel des grands messes a été supprimé par souci d'économie. La crise qui a sévi ces deux dernières années a conforté le pouvoir dans son attitude. Mais la dégradation du niveau de vie de la population n'a pas cessé d'empirer, les revenus ne suivant pas le rythme de l'inflation.

Ce sont des Malgaches totalement asphyxiés par la hausse exorbitante des prix des produits de consommation qui sont arrivés au bout de leur patience. La crainte d'une explosion sociale est réelle. L' annonce d'une hausse des salaires des fonctionnaires est la bienvenue en attendant celle des salariés du secteur privé. Les partenaires sociaux avaient convenu auparavant d'une augmentation de 9,9% de la valeur du point d'indice. Il suffisait d'attendre le décret d'application qui devait être pris en conseil des ministres. La décision s'est fait attendre et cela devrait donc avoir lieu bientôt.

C'est une véritable bouée d'oxygène qui permettra aux salariés de remonter la pente. Cette mesure ajoutée à la maîtrise de l'inflation apportera un léger répit dans leur lutte pour la survie. Cela ne concerne qu'une partie de la population. Celle qui est intégrée dans le secteur formel, la majorité quant à elle, va continuer à vivre dans des conditions très précaires.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X