Guinée: Labé - Les citoyens se méfient des bœufs en provenance du Mali

La ville de Labé

L'embargo qui pèse sur la république du Mali a ses répercussions sur le plan des échanges.

En guise d'exemple, désormais la destination principale des bœufs d'abattage du pays est la Guinée notamment la région de Labé qui tire profit de l'aubaine pour pallier aux habituelles crises de viande animale pendant le ramadan.

Petit bémol toutefois, la race venant du pays de Modibo Keita est plus grasse que l'espèce bovine habituellement domestiquée au Fouta Djallon a expliqué le Dr Khalifa Diallo ingénieur véterinaire à la retraite :

" Les animaux qui viennent du Mali à l'heure-là et qui sont abattus à Labé sont de la race zébu, c'est des animaux qui ont un pourcentage de graisse élevé mais avec un grand tonnage de viande aussi parfois jusqu'à trois cents kilos contrairement à la race Ndama connue chez nous... "

Les consommateurs hésitent un peu à manger cette viande à laquelle ils ne sont pas habitués mais le vétérinaire rassure qu'elle est saine et bien inspectée avant livraison même s'il relève une différence de valeur culinaire pour des raisons évoquées plus haut.

D'ailleurs, il conseille de boucaner la viande avant consommation, histoire de réduire la graisse qui peut être facteur de maladies cardiovasculaires.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X