Burkina Faso: Ramadan 2022 - CANAL+, comme toujours

Le directeur général de CANAL+ Burkina et certains de ses collaborateurs étaient au siège du Cercle d'études, de recherche et de formation islamiques (CERFI), cette association islamique de droit burkinabè, avec la particularité d'être composé essentiellement de l'élite musulmane francophone. Jonathan Lett, DG CANAL+ est allé manifester sa solidarité aux musulmans pour le mois de jeûne cette année. Pour la circonstance, Il avait avec lui des cartons de sucre pour matérialiser ce soutien.

Le Directeur Général de CANAL+ expliquant l'objectif de sa structure dans cette démarche de partage et de solidarité

Et à l'écouter, le choix n'est pas fortuit. " Cette association aide les plus nécessiteux en ce mois saint et nous avons voulu modestement apporter notre contribution par son entremise pour aider davantage les plus démunis qui semblent beaucoup plus nombreux que l'année dernière. On sait qu'avec le contexte national et international, les prix de l'alimentation sont de plus en plus élevés et pour beaucoup de gens, se nourrir est devenu beaucoup plus compliqué. C'est pourquoi nous avons fait ce petit geste à l'endroit des Burkinabè, qu'ils soient abonnés ou pas, pour aider ceux qui sont dans le besoin ", a-t-il indiqué.

Le siège de CANAL+ a servi de cadre pour un moment de retrouvailles autour de l'Iftar

Les bénéficiaires, par l'entremise du président du CERFI, Hamidou Yaméogo, ont traduit leur reconnaissance à ce bienfaiteur qui vient renforcer leurs actions sur le terrain. "Nous avons un sentiment de gratitude envers CANAL+ qui a eu la démarche citoyenne et solidaire de venir nous aider à mieux aider les plus nécessiteux ", a-t-il dit. Pour lui, CANAL+ s'inscrit maintenant dans une tradition car l'année passée déjà, ils avaient bénéficié de ses largesses et il est peut-être temps d'améliorer cette collaboration. " Au-delà de cette contribution, nous souhaitons qu'on puisse s'inscrire dans un partenariat durable et gagnant-gagnant ", a-t-il ajouté. Après le CERFI, la délégation a rendu visite à deux moquées à proximité du siège de CANAL+ Burkina pour offrir des kits de rupture.

En début de soirée, le siège de la structure dans la Zone d'activité commerciale et administrative (ZACA) a servi de cadre pour un moment de retrouvailles autour de l'Iftar, ce repas pris par les musulmans à la rupture de jeûne. CANAL+ a organisé cette rencontre au profit de ses employés, ses partenaires et les riverains de son siège.

Ablassé Ouédraogo, technicien CANAL+ centre nord Ouaga " C'est une bonne chose car nous nous retrouvons pour la troisième fois...

Ces derniers n'ont d'ailleurs pas marchandé leur participation et ils ne l'ont pas regretté à l'image de Ablassé Ouédraogo, technicien CANAL+ centre nord Ouaga : " C'est une bonne chose car nous nous retrouvons pour la troisième fois. Nous sommes tous à Ouaga mais comme nos plannings ne sont pas les mêmes, on peut facilement passer une année sans se voir entre collègues et se retrouver dans ce cadre religieux autour de bons plats, on ne pouvait pas espérer mieux ". " Dans l'esprit du voisinage, il est souhaitable d'avoir de bons rapports car comme on se dit dans nos traditions, c'est le voisin qui constitue notre première famille. CANAL+ en nous invitant ce soir s'inscrit dans cette logique et nous ne pouvons que demander à Dieu de fructifier davantage nos affaires " a affirmé Hamidou Compaoré laveur de véhicule en face du siège.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.