Rwanda: Corruption - Kigali joue la carte de la tolérance zéro

L'ex secrétaire d'Etat au ministère de la Jeunesse et de la Culture Edouard Bamporiki est soupçonné de corruption.

"Faute grave" est la raison qui a été invoquée dans le communiqué de la Primature pour justifier la suspension du secrétaire d'Etat à la Jeunesse et à la Culture, Edouard Bamporiki.

Peu après cette annonce, le Bureau national d'enquête (RIB) a publié un tweet assurant que celui qui est désormais ex-membre du gouvernement était "poursuivi pour corruption" et assigné à résidence.

Un parcours fulgurant

Une nouvelle qui n'étonne pas l'éditorialiste et consultant en communication Placide Muhigana qui précise qu'il y a une tolérance zéro au Rwanda quand il est question de suspicion à de corruption.

Le pays est cité en exemple en ce qui concerne la lutte contre la corruption. Si pour le moment peu d'informations filtrent sur les faits reprochés à Edouard Bamporiki, l'affaire suscite déjà beaucoup de remous, notamment en raison de son profil et de son parcours.

"C'est un artiste, il a fait du cinéma. C'est un poète, il écrit. Il est devenu parlementaire puis secrétaire d'Etat. Il a eu un parcours assez fulgurant. C'est quelqu'un qui est devenu une star, sur les réseaux sociaux, au gouvernement. Il est monté très vite, mais là tout d'un coup, la chute est aussi assez spectaculaire", explique Placide Muhigana.

Une personnalité controversée

La chute spectaculaire d'Edouard Bamporiki fait d'autant plus parler que sa personnalité même reste controversée et son nom cité dans un certain nombre de scandales. C'est que rappelle la militante des droits de l'homme et activiste, Clarisse Ariane Mukundente.

"Il y a eu beaucoup de militants des droits de l'Homme que le Rwanda a mis en prison. Des gens qui ont eu des problèmes, des journalistes... C'était Bamporiki qui parlait d'eux sur les réseaux sociaux. Je vous donne un exemple : un musicien, Kisito Mihigo, qui a voulu fuir le pays et a été rattrapé. Bamporiki s'est moqué de lui, genre quand tu commets une faute, le pays te rattrape. Il frappait sur le cadavre si je peux le dire ainsi. Kisito était très aimé, sa mort à fait beaucoup de peine aux Rwandais. Beaucoup ne pardonnent pas à Bamporiki d'avoir fait cela", précise-t-elle.

Même s'il semble actuellement en disgrâce, Clarisse Ariane Mukundente pense qu'Edouard Bamporiki est le genre de personnalité qui pourrait bien être réhabilité plus tard, comme cela est déjà arrivé à d'autres proches du pouvoir par le passé. Dans un tweet, Edouard Bamporiki a déjà présenté ses excuses au président Kagamé.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X