Sénégal: Aminata Assome Diatta encourage les entreprises à valoriser les produits locaux

Unité de production de pâte à tartiner, de biscuits et de gaufre de FKS FOODS

Rufisque — La ministre du Commerce et des Petites et Moyennes entreprises, Aminata Assomme Diatta, a invité mardi les entreprises à valoriser les produits locaux, à travers notamment leur incorporation dans la production de gaufres, biscuits, bonbons et chocolats.

"Nous souhaitons voir les entreprises qui produisent ces aliments valoriser nos céréales locales en les intégrant dans leur processus de fabrication", a-t-elle dit, après une visite des installations de l'entreprise turque FKS (Four du Khalife Sarl).

Cette usine implantée sur la route de Rufisque est spécialisée dans la production de farine mais également de biscuits, de gaufres et chocolat.

"Voir l'entreprise FKS" s'inscrire dans cette perspective, "nous ne pouvons que l'encourager, lui assurer tout le soutien de l'Etat et inviter d'autres à faire de même", a-t-elle dit, au terme d'une visite des installations de l'usine.

Cette visite lui a permis de s'imprégner de l'utilisation, par cette entreprise, de l'arachide dans la production de la plupart de ses produits.

"Notre produit phare, l'arachide, est mis en exergue aussi bien dans la production de chocolat que dans la production de biscuits, et il faut dire que l'entreprise est en train de se diversifier et de valoriser également nos produits", s'est félicitée Aminata Assome Diatta.

Elle espère que FKS va pousser l'innovation jusqu'à proposer des biscuits de mil.

La ministre souhaite en effet voir les céréales et les productions agricoles sénégalaises transformées sous diverses formes de manière à les valoriser et diversifier l'offre de produits mais aussi la gamme des exploitations agricoles du pays.

"Au niveau du ministère du Commerce et des PME, nous avons aussi l'obligation de les accompagner, de les aider à devenir plus performantes, à développer des stratégies pouvant les aider à s'engager dans cette dynamique", a-t-elle souligné.

Selon Aminata Assome Diatta, c'est pour cette raison que son ministère a initié le projet "Connectivité des marchés", pour valoriser les produits locaux et développer une chaine de valeur forte en permettant aux grandes entreprises de tirer les petites vers le haut.

Elle a invité les responsables de FKS à "aider à valoriser les petites entreprises", à les rendre "beaucoup plus performantes et beaucoup plus qualitatives".

Ces entreprises pourraient de cette manière occuper une place importante sur le marché national mais aussi sur le marché international et être prêtes à soutenir la concurrence internationale, a-t-elle expliqué.

Lala Ndao, directrice générale adjointe de FKS, a expliqué que cette entreprise, initialement spécialisée dans la production de farine de blé et d'aliments de bétail depuis une dizaine d'années, a choisi finalement de diversifier ses produits en utilisant l'arachide pour produire des pâtes à tartiner au chocolat, des biscuits et des gaufres.

Malgré la crise sanitaire, a-t-elle souligné, "l'entreprise continue de fonctionner et d'investir en utilisant les intrants et les matières premières de base, comme l'arachide, et à créer beaucoup plus d'emplois".

Les produits sont destinés au marché national et de la sous-région ainsi qu'à l'Europe.

AllAfrica publie environ 500 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X