Afrique: Des experts se penchent sur l'avenir des TIC appliquées à l'apprentissage en Afrique

Des experts se penchent sur l’avenir des TIC appliquées à l'apprentissage en Afrique
13 Mai 2022
tribune

Un groupe d'experts, décideur politiques, des professionnels de l'éducation de haut niveau ainsi des investisseurs, réunis à Kigali échangent sur les voies de recours aux technologies informatiques comme catalyseurs des pratiques pédagogiques en Afrique.

Il est prévu qu'en marge de cette rencontre de haut niveau connue sous l'appellation de « e-Learning Africa » qui se tient à Kigali  du 11 au 13 mai courant, les participants vont aborder  tous les aspects de l'apprentissage, de la formation et du développement des compétences soutenus par la technologie.

En prélude à cette rencontre panafricaine organise sous le thème " Nouvel Objectif pour l'Éducation", les Gouvernements se sont fixés un objectif de promouvoir et réaliser transformation pédagogique numérique par le biais de modèles d'écoles soutenus grâce à l'utilisation des technologies de l'information et de la communication (TIC).

Solutions innovantes

Ce projet s'aligne notamment sur le programme Éducation 2030, les Objectifs de développement durable, en particulier avec l'Objectif 4 sur l'Éducation, la stratégie continentale de l'éducation pour l'Afrique de l'Union Africaine (CESA 16-25) et la Déclaration de Qingdao sur les TIC et l'éducation.

Alors que le continent africain s'achemine vers la création du marché commun, ce forum se présente comme une occasion de sur le rôle des TIC pour enrichir et transformer positivement l'éducation sur le continent.

D'après Rebecca Stromeyer, fondatrice de « eLearning Africa », ce forum offre une plateforme de discuter sur les solutions innovantes dans leur système éducatif.

« Les pays [africains] ont besoin de trouver les alternatives aux solutions traditionnelles [dans l'éducation] et trouver la réponse aux défis auxquels fait face, la profession enseignante dans le continent », a-t-elle souligné.

Classes virtuelles

L'enseignement en ligne ou e-learning, du point de vue de l'universitaire Sud Africain Professeur Mogobe Ramose, l'un des philosophes les plus distingués d'Afrique, renvoie au  concept d'Ubuntu (générosité)  qui promeut le bien-être collectif plutôt qu'individuel

Ce nouveau style d'apprentissage, selon lui, amène les pays africains à réfléchir comme tirer profit des avantages de cette innovation qui permet à un large public d'assimiler au mieux les connaissances et les savoir-faire enseignés dans des classes virtuelles.

L'Université d'Afrique du Sud (UNISA), est aujourd'hui le principal fournisseur d'enseignement à distance en Afrique et regroupe un tiers des étudiants sud-africains inscrits dans l'enseignement supérieur.

Jusqu'à ce jour, des initiatives, visant à coordonner les ressources pédagogiques en ligne de plusieurs établissements voire pays, se sont également mises en place.

Au Rwanda par exemple, l'Université Kepler offre des diplômes en ligne en partenariat avec le Southern New Hampshire University aux Etats-Unis alors que d'autres institutions académiques à travers l'Afrique disposent également des centres d'apprentissage pour former personnel enseignant aux méthodes d'enseignement à distance.

Les résultats de l'étude E-learning Survey mené en Septembre 2019 sur les conditions de l'enseignement à distance en Afrique ont montré que c ne sont pas nécessairement les financements qui manquent pour la mise en place des cours à distance en Afrique

La première cause est technique (37%) suivi par le coût des études à distance (16%), qui comprend celui de la connexion.

L'enquête révèle également le manque de volonté politique des gouvernants ainsi que l'absence de connaissances numériques.

Mobilisation de ressources suffisantes

Parmi d'autres difficultés évoques par des experts pour l'efficacité de l'enseignement à distance en Afrique, il y a notamment les difficultés d'accès à l'état du réseau, à la qualité de la connexion ainsi que les coupures de courant et d'internet.

L'importance du numérique pour l'accès à l'enseignement est soulignée dans l'eLearning survey : 95% des experts interrogés estiment que les technologies numériques sont cruciales pour permettre l'accès à l'enseignement dans les zones rurales à travers le continent.

En dehors de ces contraintes, la ministre rwandais de l'Education, Dr Valentine Uwamariya estime que l'autre difficulté majeure pour la plupart des pays africains réside en l'absence d'une infrastructure technologique adéquate.

"Toute institution d'enseignement à distance a besoin de ressources suffisantes pour pouvoir réagir rapidement face aux nouvelles demandes et situations », affirme-t-elle.

 

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X