Sahara Occidental: L'Europe est appelée à adopter une position constructive (ambassadeur)

Lisbonne — L'ambassadeur du Maroc au Portugal, Othmane Bahnini, a appelé les pays européens à sortir de leur zone de confort et adopter une position constructive pour mettre fin au différend artificiel autour du Sahara marocain, mettant en avant le "très large" soutien international à l'intégrité territoriale du Royaume.

"Aujourd'hui, le soutien à l'intégrité territoriale du Maroc, et par conséquent au plan d'autonomie proposé par le Royaume pour mettre fin au différend régional artificiel autour du Sahara marocain, fait l'objet d'une très large approbation, comme en attestent les déclarations solennelles et récentes de plusieurs États à travers le monde, dont les États-Unis, la France, l'Allemagne, l'Espagne, les Pays du Golfe et africains", a déclaré M. Bahnini, dans un entretien à la revue portugaise "Pais Economico" dans sa livraison de mai.

Cette dynamique s'est traduite, entre autres, par le choix souverain par presque une trentaine d'États d'ouvrir des représentations diplomatiques dans les villes marocaines de Laâyoune et de Dakhla, plus grandes villes des provinces du Sud du Royaume, a relevé le diplomate marocain, ajoutant que cette "dynamique positive gagnerait à être suivie et appuyée par l'Europe en tant qu'Union".

"L'Europe a besoin aujourd'hui, plus que jamais, d'un environnement stable et prospère. C'est pour cela qu'elle devrait sortir de sa zone de confort, en adoptant une attitude plus constructive et en soutenant la seule proposition crédible et réaliste, à savoir le plan d'autonomie que propose le Maroc", a-t-il souligné, mettant l'accent sur le rôle important que peuvent jouer les pays voisins, comme le Portugal, pour contribuer à résoudre ce différend qui n'a que trop duré.

Concernant les relations entre Rabat et Lisbonne, M. Bahnini les a qualifiées d"'historiques, amicales et denses", précisant que les liens entre les deux pays "sont appelés à se multiplier et à se renforcer encore davantage dans les prochaines années".

L'ambition du Maroc est de rehausser le socle de ses relations avec le Portugal au palier de relation "géostratégique de référence", a-t-il dit, assurant que les deux pays sont animés de la volonté de donner aux relations bilatérales une "impulsion à la hauteur des ambitions partagées, à travers l'exploration de nouvelles opportunités favorisant la création des synergies en terme de chaînes de valeurs, promotion des investissements et de coopération triangulaire".

Dans ce sens, a noté le diplomate marocain, la prochaine Réunion de Haut Niveau (RHN) entre le Maroc et le Portugal devrait confirmer "la dimension exceptionnelle que souhaite donner le Maroc à sa relation avec le Portugal, en faisant du partenariat entre les deux pays un partenariat stratégique avec l'ambition de placer le Portugal dans le Top 10 de ses partenaires économiques et commerciaux".

Après avoir souligné le "renforcement remarquable" des relations économiques entre le Maroc et le Portugal ces dernières années, M. Bahnini a rappelé que le Maroc est devenu le premier client du Portugal hors Europe et USA, devant la Chine et l'Angola, et le premier partenaire commercial du Portugal dans le monde arabe et en Afrique.

Du côté du Maroc, les exportations vers le Portugal ont également connu une augmentation substantielle de plus de 30% en 2021, a-t-il soutenu, précisant que, sur le plan des investissements, le Royaume suscite de plus en plus l'intérêt des grandes entreprises portugaises, dont certaines ont réalisé de gros investissements récemment dans le secteur de l'automobile (Simoldes), des énergies renouvelables (fusionfuel) et dans l'aqua-industrie (mediterranean aquafarm), entre autres.

Cette dynamique, a fait remarquer l'ambassadeur, devrait se poursuivre pour consolider l"'énorme potentiel de complémentarité économique" dans plusieurs domaines, relevant que l'installation du Conseil Économique Maroc-Portugal, en novembre dernier, qui a pour mission de stimuler l'investissement croisé, le partenariat et de booster les échanges commerciaux, s'inscrit dans cette logique de renforcement des relations économiques.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X