Afrique de l'Ouest: 72% des Togolais favorables aux sanctions

13 Mai 2022

Comment les Togolais perçoivent l'intervention de la Cédéao face aux coups d'Etat menés récemment au Mali, en Guinée et au Burkina Faso ? Question posée par l'institut AfroBarometer.

L'organisation ouest-africaine a lourdement sanctionné la junte malienne; un peu moins celle à Conakry et à Ouagadougou.

D'après l'enquête, sept Togolais sur 10 (72%) soutiennent que la Cédéao doit sanctionner les pays où des coups d'État ont lieu, contre seulement 24% qui ont un avis contraire.

83% de Togolais pensent que la Cédéao doit intervenir pour empêcher les chefs d'Etat de modifier la constitution de leur pays afin de briguer un troisième mandat.

La diplomatie togolaise se démarque des autres pays membres en adoptant une approche plus clémente à l'égard des putschistes.

Le président Faure Gnassingbé a d'ailleurs accepté d'être le médiateur dans la crise politique au Mali. Sa mission est de convaincre les organisations régionales et la communauté internationale quant à la volonté des putschistes à Bamako de rendre le pouvoir aux civils.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X