Congo-Kinshasa: Les autorités en plein préparatifs pour la venue du Pape François en juillet

Le Pape François est attendu en République démocratique du Congo et au Soudan du Sud du 2 au 7 juillet. Pour l'étape de la RDC, il se rendra à Kinshasa, la capitale et à Goma, dans la province du Nord-Kivu. Depuis quelques semaines, des réunions se multiplient pour préparer cette visite très attendue.

À bord de sa papamobile, le Pape François devrait traverser la mégapole de Kinshasa jusqu'au Palais de la nation où se trouve les bureaux du chef de l'État. C'est là qu'il tiendra son premier discours devant les officiels, le corps diplomatique et la société civile. Une célébration eucharistique de deux heures est aussi prévue dès le lendemain sur le site de l'aéroport de Ndolo qui sera fermé pendant cette période.

Mais à ce stade, quelques inquiétudes commencent à surgir étant donné que les travaux n'ont pas encore commencés. De son côté, le gouvernement assure que tout sera prêt avant le jour-J.

Effervescence dans les préparatifs de sa visite

Après la capitale, le pape s'envolera pour Goma. A priori, là-bas, pas trop d'inquiétudes. Les travaux avancent sur le terrain de Kibumba, dans la périphérie de Goma, se réjouit le cardinal Ambongo. Le Saint-Père dirigera une messe avant de rencontrer les victimes des violences dans cette partie du pays.

Ce programme est encore provisoire, il pourrait être modifié en fonction de l'évolution de l'état de santé du pape, précise l'Église. Un peu plus de deux mois avant cette visite, les autorités religieuses sont déjà dans la fièvre de l'évènement. Les rencontres préparatoires se multiplient entre l'Église et les autorités du pays. Une collecte de fonds a été lancée par les religieux, même si l'essentiel des moyens viendra du gouvernement.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X