Madagascar: Législatives françaises - Ali Camille Hojeij en tournée électorale à Antananarivo

" Être à l'écoute des français de Madagascar ". C'est en ces termes que Ali Camille Hojeij entame son voyage au pays pour faire campagne en vue des prochaines législatives françaises du 05 et 19 juin prochain.

Cet avocat en droit public basé à Paris et à Beyrouth, qui va se présenter sous l'étiquette indépendante, avec comme suppléante Sandra Gorayeb, veut mettre les atouts de leur côté car ils sont issus de la dixième circonscription des français établis à l'étranger, et, sont également, estime Ali Camille Hojeij, " les candidats qui ressemblent au plus à leur profil ".

Il est né en Centrafrique, sa suppléante est une fille de " zanatany " et il est un produit du système éducatif français déployé à l'étranger. " Nous voulons être un amplificateur de voix pour les français de Madagascar parce que nous pouvons les rassembler ", a-t-il lancé.

Ecoute. Ali Camille Hojeij sera à Antananarivo dès aujourd'hui " pour vraiment prendre le temps de rencontrer les compatriotes et d'intégrer dans cette démarche leurs préoccupations, notamment sur le volet éducation, santé ou sur la vie chère ", soutient-il. Son passage à Madagascar durera quatre jours. " Nous voulons être à l'écoute des français hors de France ", justifie-t-il. Le candidat ne quittera, en effet, la capitale que ce jeudi et prévoit dans son agenda certains déplacements, dont l'assistance à une messe dominicale chez l'association Akamasoa du père Pedro Opeka.

Renouveau. Le contexte, sur lequel veut ainsi surfer la liste dirigée par Ali Camille Hojeij, est marqué par cette baisse du taux de participation des français de Madagascar à la dernière élection présidentielle par rapport en 2017. " Les promesses non tenues de la députée sortante ont fait reculer les électeurs français pour aller voter ", tacle alors ce candidat indépendant qui veut, pour sa part, " incarner le renouveau utile aux français de Madagascar ". Et de poursuivre que " nous sommes également indignés par le fait que les français établis hors de France sont considérés comme à part, alors qu'ils sont des français à part entière ".

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X