Afrique Centrale: La Zambie et la RDC signent un accord de coopération pour la fabrication de batteries électriques

La Zambie et la RDC signent un accord de coopération pour la fabrication de batteries électriques

L'initiative contribuera à développer la chaîne de valeur des batteries et à créer des emplois.

La Zambie et la République démocratique du Congo (RDC) ont signé un accord de coopération historique pour faciliter le développement de la chaîne de valeur dans le secteur des batteries électriques et des énergies propres.

L'accord de coopération devrait fournir un cadre pour la coopération bilatérale sur l'initiative visant à développer la chaîne de valeur des batteries, ainsi que pour renforcer la collaboration entre la Zambie et la RDC.

Une fois actualisée, la stratégie combinée permettra de créer des emplois pour les Congolais et les Zambiens et de stimuler les économies des deux pays.

Du côté zambien, l'accord a été signé par le ministre du Commerce, de l'Industrie et du Commerce Chipoka Mulenga, le ministre des Finances et de la Planification nationale Situmbeko Musokotwane, et son homologue des Mines et du Développement minéral Paul Kabuswe.

Le ministre de l'Industrie de la RDC, Julien Paluku Kahongya, le ministre des Mines, Antoinette N'Samba Kalambayi, et le vice-ministre des Finances, O'neige Mimpa, ont signé l'accord de coopération de leur pays.

Le président Hakainde Hichilema et son homologue de la RDC Felix Tshisekedi ont assisté à la cérémonie de signature au Mulungushi International Conference Centre à Lusaka hier.

S'exprimant après la cérémonie de signature, le président Hakainde Hichilema a déclaré que la signature d'accords de coopération entre la Zambie et la RDC pour commencer la fabrication de batteries de voitures électriques est une étape clé vers la réduction de la pauvreté en Zambie et en RDC.

Le président Hichilema a ajouté que l'accord a fait disparaître l'embarras de l'Afrique qui était connue pour être un exportateur de matières premières bon marché.

La Zambie a signé des accords de coopération avec la RDC.

"Les accords d'aujourd'hui prouvent que ma participation au Forum des affaires de la RDC qui s'est tenu en novembre 2021 était une bonne décision car elle a donné naissance à l'événement historique d'aujourd'hui. Cependant, la signature est une chose et il est nécessaire d'actualiser l'accord. L'Afrique a longtemps été considérée comme une source de matières premières, mais le récit est en train de changer", a souligné le président.

De son côté, le président de la RDC, Felix Tshisekedi, a déclaré que l'Afrique doit être le maître de son propre destin.

Les deux pays abritant au moins 80 % des minerais nécessaires à la production de batteries de voitures électriques, le président Tshisekedi note que les pays africains doivent mettre leurs ressources en commun pour libérer leur potentiel économique.

Il a déclaré que l'accord renforcera la chaîne de valeur pour la production de batteries pour les voitures électriques qui seront essentielles pour les économies de la Zambie et de la RDC. M. Tshisekedi a déclaré que la puissance économique de l'Afrique sera avancée grâce à de telles initiatives qui créeront des emplois pour de nombreux jeunes.

S'exprimant plus tôt, le ministre du Commerce, de l'Industrie et du Commerce, M. Chipoka Mulenga la cérémonie de signature a signifié une étape clé pour les deux pays, car l'initiative fournit un grand pour exploiter la richesse des ressources minérales et favoriser le développement de l'industrialisation basée sur les minéraux et les chaînes de valeur.

"L'ère des véhicules électriques est en vue, et les batteries sont prêtes à devenir une source d'énergie de premier plan la mobilité", a souligné le ministre.

M. Mulenga a déclaré qu'avec le leadership des deux chefs d'État, la cérémonie a démontré l'engagement à travailler ensemble même au-delà du développement de la chaîne de valeur des véhicules électriques à batterie.

Le ministre de l'Industrie de la RDC, Julien Paluku Kahongya, a déclaré qu'il était nécessaire que l'Afrique ajoute de la valeur à ses ressources naturelles en minéraux comme le cobalt, le lithium, le nickel et le manganèse pour qu'elle " sorte de la tourmente économique ".

A lire

Le rôle des industries extractives dans la relance inclusive, verte et résiliente de l'Afrique

M. Mulenga et M. Kahongya dans le communiqué conjoint de la Zambie et de la RDC ont résolu que les deux pays ont convenu de mettre en place le Conseil de la batterie RDC-Zambie pour superviser la mise en œuvre de l'accord de coopération pour la chaîne de valeur des batteries de voitures électriques au profit des deux pays.

Les deux pays abritant au moins 80 % des minéraux nécessaires à la production de batteries de voitures électriques, le président Tshisekedi note que les pays africains devraient mettre leurs ressources en commun pour libérer leur potentiel économique. Il a déclaré que l'accord renforcera la chaîne de valeur pour la production de batteries pour voitures électriques, ce qui sera essentiel pour les économies de la Zambie et de la RDC. M. Tshisekedi a déclaré que la puissance économique de l'Afrique sera avancée avec de telles initiatives qui créeront des emplois pour de nombreux jeunes.

Le Conseil exécutif sera composé par le président Hakainde Hichilema et son homologue de la RDC, Felix Tshisekedi, et comprendra diverses parties prenantes clés.

Pour sa part, le directeur du Bureau sous-régional de la CEA pour l'Afrique centrale (SRO-CA), M. Jean Luc Mastaki, qui s'est exprimé au nom de la secrétaire exécutive de la CEA, Vera Songwe, a observé que la RDC et la Zambie avaient une occasion en or de passer de leur statut historique d'exportateurs de matières premières bon marché à celui de fabricant et de fournisseur de précurseurs de batteries et des services connexes basés sur le savoir.

"Ajouter de la valeur aux minéraux des batteries, par le biais d'une industrialisation inclusive et durable, permettra définitivement aux deux pays d'ouvrir la voie à un modèle de croissance robuste, résilient et inclusif qui crée des emplois pour des millions de notre population et surtout pour les jeunes dont la capacité sera renforcée par le centre d'excellence africain sur les compétences en batteries électriques lancé la semaine dernière à Lubumbashi, sous la forme d'un partenariat entre les écoles des mines et les écoles polytechniques congolaises et zambiennes", a-t-il déclaré.

M. Mastaki a ajouté que la CEA était fière de participer à l'élaboration et à la signature de l'accord de coopération entre les deux pays. "Ce projet est conforme aux ambitions de la Vision minière de l'Afrique, adoptée par les chefs d'État lors du sommet de l'Union africaine de février 2009. La vision souligne fièrement comment l'Afrique voudrait s'attaquer au paradoxe des grandes richesses minérales existant côte à côte avec une pauvreté omniprésente" a souligné M. Mastaki.

Et le représentant de la Banque africaine d'import-export (Afreximbank), M. Andrew Masuwa, a déclaré que l'institution financière financera les préparatifs du projet qui culminera à partir des accords et offrira également des services de conseil. ; "Nous accueillons pleinement et soutenons l'opérationnalisation de cet accord", a déclaré M. Masuwa.

Le président de l'Association zambienne des fabricants, Ashu Sagar, a déclaré que le secteur privé jouera son rôle en veillant à la réussite du programme.

"Nous avons plaidé pour la valorisation des minéraux et cette valeur ajoutée profitera aux deux pays", a ajouté M. Sagar.

Le gouverneur de la Banque de Zambie, Denny Kalyalya, a déclaré que la Zambie dépendait des importations depuis longtemps et que l'accord augmentera les entrées de devises à long terme.

Le Dr Kalyalya a déclaré que la banque centrale est prête à faire en sorte que les institutions financières aident à fournir les ressources nécessaires à la réussite du projet.

Le vice-chancelier de l'Université de Zambie, le professeur Luke Mumba, a déclaré que les établissements d'enseignement supérieur formeront des chercheurs pour le projet et participeront à des enquêtes pour identifier les emplacements des minéraux nécessaires au projet. ;

La cérémonie s'est déroulée en présence des deux présidents, des ministres de la RDC, de la Zambie et des représentants des institutions publiques concernées, ainsi que des principales parties prenantes des secteurs public et privé, entre autres.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X