Ile Maurice: Cambriolage mortel à Montagne-Blanche - Kennedy Carly rattrapé par son passé

Le cerveau du cambriolage qui a mal tourné au domicile de Deonarainsingh Shiblall, un habitant de Montagne-Blanche de 55 ans, a été arrêté par les hommes de l'inspecteur Seewoo de la Special Cell de la Special Supporting Unit, dans la nuit de vendredi. Jean Jacques Kennedy Carly, un habitant d'African Town, Riambel, se cachait dans une maison abandonnée depuis la découverte du cadavre le vendredi 29 avril. Pourtant, il voulait changer de vie et avait promis de rester loin de ses amis bandits. Mais son passé l'a rattrapé. Il a été arrêté une deuxième fois pour meurtre.

En 2013, Kennedy Carly agresse mortellement Armon Moothien, lors d'un cambriolage. Ses deux acolytes sont également arrêtés et condamnés à une peine d'emprisonnement qu'ils ont purgée. Lui avait écopé d'une peine de prison de 13 ans en 2015. Il venait d'en sortir et commençait sa nouvelle vie en faisant de petits boulots ici et là pour gagner sa vie. Il y a un mois, il est arrêté de nouveau. Cette fois, par la brigade antidrogue, alors qu'il est en compagnie d'amis toxicomanes. Il doit fournir une caution et, pour cela, il doit trouver de l'argent pour rembourser ses proches.

Donc, pour trouver l'argent, Kennedy Carly va resombrer dans son passé. Il estime que seul un cambriolage peut lui procurer cet argent. Il sollicite donc l'aide de ses amis et monte un plan pour cambrioler la maison de Deonarainsingh Shiblall à Montagne-Blanche. Le plan comprend Ashna Bundhun, Warren Duljeet, Arasen Ramasawmy et Shahid Jamal Ahmad. Les quatre sont connus des services de police. Ashna Bundhun avait l'habitude de soutirer de l'argent à la victime. Mais Deonarainsingh Shiblall, qui a gagné à la loterie verte, il y a quelques années, ne se laisse pas faire. Le cerveau du plan, Kennedy Carly, ne voulant pas laisser de témoin, l'étouffe avant de le ligoter et de le placer sous un matelas.

Il avait utilisé le même modus operandi en 2013. Après avoir forcé une fenêtre de la maison d'Armon Moothien pour le cambrioler, ils tombent sur lui. Kennedy Carly lui assène un coup et il perd connaissance. Ils fouillent la maison mais sont loin de se douter que la victime va se relever.

Les trois l'enveloppent alors dans une couverture pour l'étouffer, mais l'homme lutte. Ils lui enfoncent alors des chaussettes dans la bouche et le bâillonnent avec une bande adhésive. Ils balancent ensuite son corps dans un bassin et mettent le feu à son véhicule qui a servi à transporter le corps pour ne pas laisser de traces.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X