Afrique: La Secrétaire Générale de la Francophonie, Louise Mushikiwabo en visite officielle au Rwanda

Louise Mushikiwabo a été élue 4e secrétaire générale de la Francophonie pour un mandant de quatre ans le 12 octobre 2018 lors du sommet de la Francophonie à Erevan, capitale de l’Arménie.
17 Mai 2022
tribune

La Secrétaire Générale de l'Organisation internationale de la francophonie (OIF) se trouve au Rwanda pour une visite officielle de trois jours, la première effectuée dans son pays natal depuis son élection, là où elle doit notamment rencontrer les hautes autorités  du pays pour faire le bilan de ses réalisations  au cours de son premier mandat à la tête de  cette organisation.

Au cours de cette visite, Mme Mushikiwabo, qui assume les fonctions de Secrétaire générale de l'OIF depuis Janvier 2019 doit inaugurer "Umuganda francophone", une initiative des travaux communautaires sur base volontaire organisée régulièrement au Rwanda et que la patronne de la Francophonie souhaite qu'elle soit répliquée dans le reste de cet espace francophone qui compte 88 pays dans ses rangs.

"Il s'agit du partage de bonnes pratiques (travaux communautaires) dans l'espace francophone en commençant par son propre pays, le Rwanda", a expliqué Mme Oria  faisant allusion aux travaux communautaires là où le samedi de chaque mois, tous les citoyens participent au travail désigné afin de servir la collectivité ou d'aider des personnes vulnérables.

D'après Oria K. Vande weghe, porte-parole de Mme Mushikiwabo, l'autre objectif de cette visite est de jeter un regard rétrospectif sur les performances de l'OIF pour le mandat de quatre ans.

Depuis son élection à la tête de l'OIF, Mme Mushikiwabo s'est fixée comme mission de positionner la langue française comme la langue de l'internet en ciblant notamment les jeunes qui doivent tirer profit du numérique comme atout pour les questions de l'emploi.

Dans une interview accordée à la télévision nationale rwandaise (Public), le porte-parole de Mme Mushikiwabo a rappelé qu'au cours du premier mandat à la tête  de l'OIF, plusieurs programmes clés ont été initiées dans l'espace francophone à savoir notamment la formation sur le numérique ainsi que l'entreprenariat.

"Pour la réussite de ces programmes, nous avons opté d'être proches de la population (...) petit à petit on est en train de faire la différence", s'est félicitée le responsable de l'OIF.

A l'horizon 2026, l'OIF vise au travers de cette stratégie, l'accélération de la transformation numérique de l'espace francophone au service des populations (notamment des jeunes et des femmes) pour favoriser la diversité culturelle et linguistique de la démocratie et pour créer une sphère d'influence pour la langue française.

Parmi les cinq axes d'intervention de cette stratégie figure notamment la contribution de la Francophonie au renforcement des politiques publiques numériques visant à l'adaptation des cadres juridiques et des mécanismes de régulation pour un développement numérique plus inclusif, consolidant la souveraineté numérique des pays de l'espace francophone dans le respect du droit international et des valeurs de la Francophonie.

Il est prévu que lors de cette visite, la patronne de l'OIF va également rencontrer les membres de l'Union de la presse francophone au Rwanda, en présence de leurs partenaires ainsi que le Groupe des Ambassadeurs francophones accrédités à Kigali.

Elle doit également prendre part au Symposium de la Sécurité nationale avant de participer au lancement du cours pilote préfigurant un projet d'enseignement du français aux  militaires rwandais à Gako, une académie pour a formation des officiers à Gako, un village situé à une cinquantaine de kilomètres de Kigali à l'Est du Rwanda.

Louise Mushikiwabo a été élue 4e secrétaire générale de la Francophonie pour un mandant de quatre ans le 12 octobre 2018 lors du sommet de la Francophonie à Erevan, capitale de l'Arménie.

Elle a officiellement pris fonction au mois de Janvier 2019.

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X